La chèvre 20 janvier 2014 à 08h00 | Par D. Hardy

Inration - Vers une rénovation des unités alimentaires

L’Inra est en voie d’achever une vaste révision des systèmes d’unités d’énergie et de protéines pour les ruminants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouveau système et le logiciel de rationnement Inration devraient être opérationnels fin 2014.
Le nouveau système et le logiciel de rationnement Inration devraient être opérationnels fin 2014. - © D. Hardy

" Le nouveau modèle d’alimentation des ruminants devrait gagner en exactitude et en précision » détaillait Daniel Sauvant, chercheurs à l’Inra lors d’une présentation au congrès 3R en décembre dernier. « C’est une réforme de fond mais nous gardons l’ancienne carrosserie des unités fourragère (UF) et des protéines digestibles dans l’intestin (PDI) ». Ce projet nommé Systali a mobilisé vingt-huit chercheurs et cinq laboratoires de l’Inra. Pour construire un nouveau modèle, les zootechniciens ont d’abord rassemblé le plus de résultats d’expériences issus de contexte et d’animaux très différents. Puis, l’interprétation statistique de ces bases de données a permis de créer une bonne centaine d’équations qui ont été intégrées dans un logiciel. « En raison des interactions multiples, le calcul est plus compliqué qu’auparavant et les tables ne seront plus que des valeurs indicatives » précise Daniel Sauvant.

Ce nouveau système en cours de finalisation voit la création d’une nouvelle unité, la Balance protéine du rumen (ou BalProRu) qui traduit les échanges d’ammoniac et d’urée au niveau de la paroi du rumen. Le nouveau système prend aussi en compte les interactions digestives. En effet, la digestibilité de la matière organique varie selon le niveau d’ingestion, la proportion de concentré ou la balance en protéine du rumen. Toutes ces relations ayant été essentiellement construites sur des données bovines, les chercheurs testent actuellement ce modèle sur les petits ruminants. En caprin, l’Inra confronte ainsi le modèle à plus de 400 mesures de digestibilité issues de 145 anciennes expériences. « Pour l’azote, la chèvre semble bien être une petite vache » décrit Daniel Sauvant. Par contre, pour la digestibilité de la matière organique, les variations sont correctement prédites mais avec un décalage lié à la part de concentrés dans la ration. En intégrant ces corrections dans le modèle, les nouveaux système et logiciel de rationnement Inration devraient être opérationnels fin 2014.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui