La chèvre 09 octobre 2007 à 18h28 | Par D. Hardy

Prix du lait - La Fnec demande une hausse significative de 70 euros/1 000 litres de lait

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans un communiqué daté du 8 octobre, la Fédération des éleveurs de chèvre (Fnec) demande aux entreprises une hausse significative du prix du lait de chèvre de 70€/1000L pour maintenir une production de lait de chèvre sur le territoire français.

Dans son communiqué, la fédération des éleveurs de chèvre affirme que "les éleveurs subissent une hausse sans précédent des cours des céréales et des matières premières, qui augmente de manière considérable leurs coûts de production. Les éleveurs de chèvre sont particulièrement touchés, car les coûts alimentaires représentent plus de 40% du coût de revient du lait de chèvre. D'après une étude réalisée par la FNEC, les coûts de production auront augmenté de 54€/1000L entre juillet 2006 et fin 2007, uniquement à cause de l'augmentation du coût des aliments.

A cela, s'ajoutent d'autres facteurs qui diminuent les marges des ateliers caprins :

  • d'autres éléments impactant le coût de production connaissent également des hausses : les carburants et lubrifiants, notamment, ainsi que les engrais et amendements.
  • les conditions climatiques cette année n'ont pas permis, pour la majorité des éleveurs, de récolter des fourrages de qualité. Cela entrainera des baisses de production, ou une hausse des charges alimentaires pour compenser l'appauvrissement des fourrages.

Or, une étude de l'Institut de l'Elevage, basée sur les données RICA vient d'établir que 42% des éleveurs caprins gagnent moins de 10 000€ par an, avec des investissements et un temps de travail très importants. Une revalorisation effective du revenu des éleveurs est donc indispensable, au-delà de la compensation des hausses de coûts.

Cette augmentation est possible, dans un contexte où le marché des produits laitiers caprins se porte bien : la consommation intérieure de fromages de chèvres se maintient, et les exportations connaissent toujours des croissances très importantes. Les entreprises laitières françaises manquent aujourd'hui de lait, pour la troisième année consécutive, et doivent avoir recours à des importations massives."

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui