La chèvre 09 août 2007 à 10h34 | Par Damien Hardy

Recherche - Le décrochage automatique fait gagner du temps

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´observation de deux fermes équipées de décrochage automatique dans la région de Milan en Italie a permis de montrer l´intérêt de ce dispositif. Même si la production laitière par chèvre a baissé de 5 %, le trayeur peut s´occuper d´une trentaine de chèvres simultanément contre une dizaine seulement sans décrochage. Le décrochage a ainsi permis de passer de 90 à 190 chèvres traites par heure pour une salle de traite en deux fois seize postes. Cette étude italienne a aussi montré une meilleure qualité du lait et une moindre incidence des mammites.


Nota : Cette étude a été présentée au symposium sur les laits de chèvre et de brebis organisé par la Fédération internationale des laiteries, en avril 2007 à Alghero en Sardaigne.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui