La chèvre 19 octobre 2007 à 16h00 | Par Dr Delphine Daniel, vétérinaire à Limovin (87) et Laurence Sagot, Ciirpo/Institut de l´élevage

Prévention des pathologies - Limiter les mammites de tarissement

Plus sournoises que celles de lactation, les mammites de tarissement compromettent pourtant sérieusement la carrière de la brebis.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un défaut dans la conduite alimentaire de la période qui entoure le sevrage apparaît comme l´origine la plus fréquente de cette pathologie. Mais bien tarir impose de connaître parfaitement la valeur laitière de son troupeau, ce qui est plus aisé en système laitier. Le tarissement est d´autant plus sévère, voire drastique, que les brebis ont un potentiel élevé, en particulier pour des sevrages à 70-80 jours. Par contre, si les brebis montrent un état corporel insuffisant (des agnelles par exemple), une restriction alimentaire trop importante pourrait être fatale pour certaines. Une adaptation de la conduite est nécessaire en fonction des lots.
Pour des femelles fortes productrices conduites en bergerie en lactation, le sevrage se prépare un mois avant ! On commence par supprimer l´apport d´azote dans la ration de concentré. Puis, dans les 15 jours précédant le tarissement, les brebis ne consomment plus que du fourrage. Au sevrage, elles passent à la paille à volonté ! Pour les lots de brebis très laitières, l´eau peut être coupée, une journée au plus !
Plus les brebis sont laitières, plus le tarissement doit être sévère. ©DR

Surveiller les mamelles
Après dix jours de régime sec à la paille, la palpation des mamelles est obligatoire. Si la mamelle est redevenue bien souple et tient dans la main, pas de problème ! S´il reste du lait, la vider ne présente aucun risque de déclencher à nouveau la lactation. Par contre, un pis chaud et gonflé nécessite des soins plus onéreux. Après avoir vidé les quartiers, puis désinfecté l´extrémité de chaque trayon (sinon, les germes du trayon peuvent provoquer des mammites foudroyantes à l´agnelage), on injecte une seringue mammaire par quartier. Si des ganglions sont perceptibles entre les deux quartiers, le recours aux antibiotiques par voie générale (spiramycine ou pénicilline) reste obligatoire.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui