La chèvre 24 octobre 2007 à 14h04 | Par Marie-Catherine Leclerc, Institut de l´élevage (1)

Chiens de protection - Un programme national pour accompagner les éleveurs

Depuis décembre 2006, le programme national « chien de protection des troupeaux » recense et évalue les chiens en activité, forme les éleveurs utilisateurs et informe les autres usagers des espaces pastoraux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis une quinzaine d´années, le chien de protection connaît un fort développement et représente le moyen de protection privilégié dans les zones où la pression de prédation est forte. Cela est vrai dans l´arc Alpin et dans les Pyrénées ou dans toutes autres zones d´élevage de France, confrontées aux attaques de prédateurs. On estime à environ 1500 le nombre de chiens actuellement en activité contre 150 en 1990.
Dans les Alpes et les Pyrénées, des dispositifs d´encadrement et d´appui aux éleveurs ont été mis en place, sous la forme de techniciens chargés de la prévention des prédations. Financés par les ministères de l´Agriculture et de l´Écologie, ils accompagnent la mise en place chez les éleveurs des chiens de protection pour qu´elle se réalise dans de bonnes conditions. Cependant, en dehors des zones d´action des techniciens, les éleveurs qui souhaitent s´équiper d´un chien de protection évoluent en dehors de tout encadrement technique.

Encadrement à l´échelle nationale
Si l´efficacité des chiens de protection a été largement démontrée, ce moyen de protection présente néanmoins des risques tant pour l´éleveur et son troupeau que pour les usagers des espaces pastoraux. Sa fiabilité dépend en grande partie de la qualité génétique du chiot placé et des conditions de son introduction dans le troupeau.
Le ministère de l´Agriculture et les responsables professionnels de l´élevage, notamment ovin (FNO), ont considéré que la gestion à l´échelle nationale de la population des chiens de protection et l´accompagnement technique raisonné des éleveurs intéressés par ce moyen de protection, était une priorité, afin de garantir à cette technique une totale fiabilité.
En conséquence, le ministère de l´Agriculture a chargé l´Institut de l´élevage, en collaboration avec la Société centrale canine, de conduire un programme de travail garantissant au mieux la qualité des chiens utilisés et assurant la maîtrise par les éleveurs de la technique d´introduction de ces chiens dans les troupeaux. Ce programme, prévu sur une durée de deux ans, comprend trois actions :

 Le recensement des chiens de protection au travail en France permettra de dénombrer le plus exhaustivement possible et de localiser les chiens de protection au travail en France (toutes races confondues), de les identifier et de les caractériser (sexe, âge, race.), de connaître leurs origines et liens de parenté, de repérer les lignées, de connaître contre quel(s) type(s) de prédateur(s) ils sont utilisés. Les données de recensement seront centralisées dans un fichier « généalogie », géré par la Société centrale canine.
 L´évaluation des chiens de protection vise à mettre au point des tests simples visant à évaluer le caractère et les comportements « troupeau » recherchés chez un chien de protection (attachement aux animaux, loyauté, aptitude à la protection) et à mettre en évidence les défauts rédhibitoires. Cette évaluation permettra à terme d´attribuer aux chiens évalués un « indice de performance », témoin de leur efficacité, qui sera intégré au fichier « généalogie ». Cet indice de performance permettra d´orienter le choix des reproducteurs, de mieux connaître les points forts et faibles des lignées et de faciliter le choix des chiots.
 La formation des éleveurs et l´information des autres usagers des espaces pastoraux consistera à transmettre aux éleveurs intéressés par cette technique de protection, toute l´information nécessaire à sa bonne mise en place (choix du chiot, conditions d´introduction dans le troupeau, bases de dressage, points à surveiller et comportements à corriger) par le biais de formations et de documents techniques et, d´autre part, d´élaborer une communication vers tous les acteurs et usagers des espaces pastoraux sur les comportements à adopter face aux chiens de protection présents dans les troupeaux.
Chien de protection de race Montagne des Pyrénées, encore appelée Patou. ©D. Hardy

L´introduction de chiens de protection nécessite, en plus de la formation des éleveurs, une information aux riverains, aux touristes et aux randonneurs susceptibles d´être en contact avec le troupeau.

(1) Contact : 149, rue de Bercy, 75595 Paris cedex 12, Tél. 01 40 04 49 81, Fax : 01 40 04 49.60 - Email : marie-catherine.leclerc@idele.fr

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui