La chèvre 13 décembre 2004 à 10h35 | Par Jean-Claude Le Jaouen

Elevage de chèvres au Canada - Découverte de la filière caprine québécoise

Des éleveurs de chèvres québécois ont été accueillis en France, une occasion de découvrir les particularités de leur filière laitière et fromagère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

C´est à l´occasion des journées Portes Ouvertes du Pradel, en Ardèche, qu´une délégation d´éleveurs de chèvres du Québec a été accueillie en France, en septembre dernier. Visites d´élevages et de fromageries dans plusieurs régions françaises, rencontres entre éleveurs, échanges sur les réalités des filières caprines au Québec et en France ont été autant d´opportunités de découvrir l´élevage de chèvre québécois et ses produits.
Avec 197 exploitations laitières caprines totalisant 16 000 chèvres (soit 15 % du cheptel caprin canadien) des races Alpine, Saanen, Toggenburg, Nubienne et La Mancha, le Québec se place au troisième rang des provinces canadiennes, derrière l´Ontario (62 000 chèvres) et l´Alberta.
Au cours des 5 dernières années, la production de lait de chèvre s´est accru de 1,1 à 6,2 millions de litres provoquant une crise de surproduction générale en 2002. Les industriels ne pouvant plus absorber les surplus, les stocks de produits de report se sont accumulés et les accords de livraison existants ont été dénoncés.
Les négociations interprofessionnelles conduites dans le cadre de l´Association Laitière du Québec (ALCQ), qui regroupe producteurs et transformateurs, ont débouché sur de nouveaux accords sous la forme d´une convention de mise en marché du lait visant à ajuster les volumes de lait livrés à l´évolution du marché.
Au Québec les débouchés du lait de chèvre sont essentiellement les fromages (87 %), le lait de consommation (12 %), les autres produits (yogourts) n´occupent qu´une place secondaire.
La transformation fromagère est assurée par neuf entreprises qualifiées d´industrielles, dont trois transforment plus de un million de litres par an, et une vingtaine d´autres artisanales et fermières réparties sur l´ensemble du territoire de la province, mais avec cependant une concentration géographique plus marquée dans le sud.
Près de 200 élevages produisent un peu plus de six millions de litres de lait de chèvre.©D. R.

Un logo « Pur Chèvre-Produit du Québec »
Confrontés sur leur propre marché à la concurrence des fromages provenant de l´Ontario ou importés d´Europe, les professionnels ont adopté une signature visuelle identifiant l´origine québécoise de leurs produits sous la forme d´un logo « Pur Chèvre-Produit du Québec » apposé sur les étiquettes.
Ce logo est complété par la mention « fermier » ou « artisan-fermier », cette deuxième mention étant réservée aux producteurs transformant le lait de leur propre troupeau plus le lait acheté à un autre producteur.
La production québécoise de fromages de chèvres s´est élevée à 760 tonnes en 2002. Les fromages sont variés mais avec une prédominance de fromages frais de type lactique car le consommateur québécois n´est pas habitué à des goûts de chèvre trop marqués. Des pâtes molles et des pâtes demi-fermes et fermes complètent l´offre sur le marché.
Afin de promouvoir l´originalité de la production une route gourmande des fromages fins du Québec a été lancée il y a quelques années. Une brochure bien illustrée présentant les différentes variétés de fromages de chèvre, de vache et de brebis propose de découvrir les fromageries et leurs produits dans chaque région. Une trentaine de fromageries caprines y sont recensées, avec une invitation à venir les visiter.
A noter, qu´en parallèle aux éleveurs laitiers, le Québec possède également 174 exploitations orientées vers la production de viande de chèvre, avec une moyenne de 25 à 30 têtes par troupeau, ainsi qu´une trentaine d´élevages de chèvres Angora pour la production de mohair.
Le plateau québécois est riche d´une grande variété de fromages de chèvre, avec une prédominance des fromages frais surtout de type lactique. ©D. R.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui