La chèvre 20 juillet 2005 à 09h57 | Par Franck Mechekour

Exploitations agricoles - Près de 40 % de départs précoces

Chaque année 12 000 à 13 000 agriculteurs cessent leurs activités avant leur départ à la retraite. Le Cnasea propose des pistes d´actions pour contrecarrer cette hémorragie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Environ 12 000 à 13 000 chefs d´exploitation quittent chaque année l´agriculture avant 55 ans, « soit environ 40 % du total des cessations d´activité », constate le Centre national pour l´aménagement des structures des exploitations agricoles (Cnasea). L´étude dirigée par François Lefebvre, chargé d´étude au Cnasea, indique que la moitié de ces départs est due à des raisons économiques et que l´autre moitié résulte de raisons plus sociales « telles que la pénibilité du métier, la maladie ou la mésentente entre associés ».
Toutes les classes d´âge sont touchées
Cependant, limiter les départs anticipés en détectant « les populations à risque » n´est pas chose facile dans la mesure où « toutes les classes d´âge sont touchées par le phénomène. » Néanmoins, il apparaît que « les femmes partent proportionnellement deux fois plus que les hommes ». Les non-diplômés et les locataires sont également plus touchés.

Par contre la production ne semble pas, « sauf les productions très atypiques », entrer en ligne de compte. Afin de limiter les départs précoces liés à des raisons économiques, le Cnasea propose d´optimiser la multifonctionnalité de l´agriculture et « d´ouvrir, sous conditions, aux agriculteurs n´ayant pas bénéficié de la DJA, les droits aux prêts bonifiés, à produire et au contrôle des structures ». Seuls les plus dynamiques d´entre eux, ayant prouvé leurs compétences après quelques années et ayant une exploitation viable seraient concernés par cette mesure.
Concernant les départs pour des raisons de santé, le Cnasea propose de réfléchir à des solutions permettant de renforcer les aides notamment en termes de main-d´oeuvre dans le cadre d´une incapacité temporaire ou de créer un nouveau statut juridique prévoyant un engagement de transmission dans un délai donné pour les maladies de longue durée. Une plus large utilisation des répertoires à l´installation et du parrainage pourrait également favoriser le maintien des agriculteurs sans successeur connu. Pour favoriser l´installation et maintenir les exploitations, le Cnasea préconise selon les cas une utilisation dynamique du contrôle des structures, un plan de formation axé sur les exploitations sociétaires et un meilleur accompagnement des cédants (plus de conseils et allégement des démarches).

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui