La chèvre 11 mai 2001 à 16h50 | Par Jean-Claude Le Jaouen

Chine : Guangzhou "Cité des chèvres"

Ville de 7 millions d´habitants qui connaît un développement économique rapide Guangzhou, plus connue sous le nom de Canton par les Occidentaux, est un résumé de l´évolution que connaît la Chine, partagée entre richesse et pauvreté.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Mais la ville possède également une particularité originale : son surnom. Elle renferme en effet un grand parc (Yuexin) célèbre pour sa "sculpture des 5 chèvres" qui est le symbole de la ville.
On raconte que, jadis, 5 êtres célestes vêtus de couleurs différentes et chevauchant des chèvres différentes atterrirent à Guangzhou. Chacun portait un brin de riz, qu´ils offrirent à la population comme un signe du ciel préservant à jamais la région de la famine.
C´est ce mythe qui vaut à la ville son autre nom de "cité des chèvres".

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui