« anciens numeros Le numéro courant

Le billet de Damien Hardy

Dehors pour le bien-être

Après un an de concertation avec des associations prônant le bien-être des animaux de ferme, l’interprofession caprine appelle à faire progressivement ressortir les chèvres. Ce n’est pas qu’elles soient malheureuses dedans, mais, à l’extérieur, elles semblent mieux pouvoir exprimer leurs comportements naturels tout en profitant d’un grand espace. Attendons quand même de voir les résultats des programmes de recherche et développement pour pouvoir objectiver cet état de bien-être pour des chèvres dehors ou dedans mais avec des bâtiments aménagés. En effet, parfois, un ballon ou d’autres jouets peuvent occuper le troupeau tandis que des abris ou des perchoirs peuvent faciliter la hiérarchisation sociale.

Il n’est pas question d’imposer une sortie des animaux mais plutôt d’informer et suggérer pour que les élevages caprins de demain répondent aux aspirations de la société actuelle. Le décalage entre l’image que le grand public se fait de l’élevage des chèvres et la réalité de l’élevage laitier caprin actuelle est devenu trop grand. Les éleveurs doivent réduire ce décalage, d’abord en ouvrant leur chèvrerie pour montrer la réalité de l’élevage, mais aussi en évoluant volontairement vers les aspirations de nos concitoyens.

Question du mois

Souhaitez-vous installer des panneaux solaires ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui