La chèvre 30 octobre 2005 à 17h09 | Par Revue laitière française

Usurpations de noms de produits - L´OMC sauve les indications géographiques

Face notamment aux nombreuses usurpations de nom, l´OMC reconnaît le rôle joué par les indications géographiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les conclusions du panel de l´Organisation mondiale du commerce (OMC)(1), relatif à la protection des indications géographiques qui est intervenu récemment, sauvent les indications d´origine. En effet, le panel a reconnu la possibilité pour celles-ci de coexister avec des marques antérieures. A travers cette décision, l´OMC ouvre la voie à une plus grande reconnaissance du rôle joué par les indications géographiques vis-à-vis des communautés locales à travers le monde. « Ce dénouement est d´une importance capitale pour les producteurs du monde entier qui fabriquent leurs produits depuis des dizaines d´années, mais qui souvent font face à des abus de leur nom », a déclaré Pedro Echeverria, président d´OriGIn, le réseau international de producteurs d´indications géographiques. Il existe de nombreux exemples de tels abus : le jambon de Parme produit au Canada, le riz Rasmati des États-Unis.
Par ailleurs, le panel de l´OMC confirme que le système européen doit être ouvert aux producteurs non-UE.

Un cadre juridique plus clair à mettre en place
L´Union européenne doit donc clarifier certains aspects de sa législation afin de permettre aux producteurs des pays tiers d´enregistrer leur nom d´IG. « L´UE possède un système unique de protection des IG. En l´ouvrant au reste du monde, elle contribuera à la promotion de cet instrument de propriété intellectuelle. Les IG sont différentes des marques et certaines de leurs caractéristiques font d´elles un excellent instrument pour le développement. En particulier, les IG apportent une valeur ajoutée à l´économie locale en empêchant la délocalisation de la production et aident à la préservation de la biodiversité », ajoute Pedro Echeverria. Si à travers cette décision du panel, l´OMC reconnaît que les indications géographiques méritent une protection, il reste maintenant aux membres de l´OMC à mettre en place un cadre juridique plus clair, notamment au niveau international, pour démontrer leur véritable engagement dans le développement durable.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Êtes-vous souvent au bureau ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui