La chèvre 02 juillet 2004 à 17h55 | Par

Union européenne - Baisse du cheptel caprin, sauf en Espagne et aux Pays-Bas

Avec 11,5 millions de têtes le cheptel total de l´Union européenne à quinze enregistre une réduction de 5 % mais avec des évolutions contrastées selon les pays.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En France depuis le recensement, les indications les plus récentes sur l´évolution des exploitations et des cheptels sont fournies par l´enquête cheptel du SCEES de novembre 2002. Celle-ci met en évidence une progression de 4,4 % du cheptel caprin entre 2000 et 2002, avec un peu plus de 1,2 million de têtes fin 2002 et une progression de 2,8 % des chèvres et chevrettes saillies, celles-ci étant un peu plus d´un million.
Cette tendance à la hausse du cheptel est cohérente avec l´augmentation récente de la collecte. L´augmentation du cheptel entre 2000 et 2001 était cohérente avec la forte progression de la collecte de 2002. En revanche, la baisse de 2002 est inattendue compte-tenu de la nouvelle augmentation de la collecte en 2003.
©J. C. Le Jaouen


Fin 2002, une réduction du cheptel de l´UE à 15
Au plan européen, les enquêtes cheptel de fin 2002 mettent en évidence, selon Eurostat et le SCEES, une réduction du cheptel de l´Union à 15. Comme en France, celle-ci intervient après une hausse significative enregistrée fin 2001.
Fin 2002, le cheptel caprin total de l´Union était estimé à environ 11,5 millions de têtes dont 8,9 millions de chèvres et chevrettes saillies. Cet effectif est en retrait de 5 % par rapport à 2001 et de 1 % par rapport à 2000. Pour les chèvres et chevrettes saillies, la réduction du nombre de têtes a été de près de 4 % par rapport à 2001 et sur deux ans d´un peu plus de 1 %.
La Grèce détient le premier cheptel de l´Union avec 44 % des femelles reproductrices européennes. Il a été en baisse en 2002. Le nombre de femelles, environ 4 millions de têtes, a baissé de près de 3 %, après, il est vrai, avoir augmenté de 5 % en 2001. Ce cheptel est d´abord orienté vers la production de viande. La Grèce a, en effet, réalisé 58 % de la production de viande caprine de l´Union en 2001, avec près de 43 000 tonnes de viande produite. Elle ne réalise que 28 % de la production laitière européenne.

Le second cheptel de l´Union est en Espagne, avec 2,3 millions de femelles, 26 % du cheptel européen. Ce cheptel a été en augmentation constante en 2001 et 2002, respectivement de 1 % et 3 %. Sa vocation est partagée entre viande et lait puisque l´Espagne pèse de manière identique pour les deux produits, dont elle réalise près du quart des tonnages de l´Union.
L´Italie semble en pleine régression. Son cheptel de femelles aurait chuté de 30 % en deux ans, à environ 820 000 têtes fin 2002. Elle cède sa place de troisième producteur caprin à la France. Comme l´Espagne, l´Italie a la double vocation lait et viande, dont elle assure 7 à 6 % des tonnages européens pour 9 % du cheptel.
Avec un million de têtes, la France détenait 12 % du cheptel de femelles de l´Union en 2002. La production laitière est son orientation prédominante. Elle réalisait 32 % de la production laitière européenne en 2001, une première place qu´elle a dû conforter encore en 2002 et 2003 avec la reprise de la collecte.
Le Portugal dispose du cinquième cheptel de femelles de l´Union. Il est en régression et ses productions tant laitière que viande sont relativement faibles.
©J. C. Le Jaouen


Les Pays-Bas présentent l´expansion la plus spectaculaire de son troupeau caprin ces dernières années même si celui-ci ne représente que 2 % de l´effectif européen. Selon les estimations d´Eurostat, le cheptel de femelles a crû de 40 % en deux ans aux Pays-Bas. Parmi les 200 000 femelles identifiées en 2002, plus de 140 000 sont des chèvres laitières à haute productivité. Le nombre de chèvres laitières aurait été multiplié par 3,3 depuis 1995. Malgré les difficultés du secteur caprin néerlandais dues à une surproduction, il est attendu une nouvelle augmentation de son effectif de chèvres de près de 3 % en 2003.
©J. C. Le Jaouen


Extrait de « 2003 : L´année économique Caprine » - Dossier Economie de l´Elevage, GEB, Institut de l´élevage.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Êtes-vous souvent au bureau ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui