La chèvre 23 septembre 2011 à 22h10 | Par D. Hardy

Syndicalisme - Lettre ouverte de la FRSEA de Poitou-Charentes aux entreprises de collecte

Les éleveurs Caprins de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs de Poitou-Charentes ont adressé, le 21 septembre dernier, une lettre ouverte aux entreprises de collecte pour appeler à plus de concertation dans la filière et dénoncer les baisses déguisées du prix du lait et la précipitation dans la mise en place de la nouvelle grille cellule.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans leur lettre ouverte, les éleveurs caprins de la FNSEA Poitou-Charentes dénonce le manque de dialogue entre les producteurs et les laiteries.
Dans leur lettre ouverte, les éleveurs caprins de la FNSEA Poitou-Charentes dénonce le manque de dialogue entre les producteurs et les laiteries. - © D. Hardy

Les éleveurs Caprins de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs de Poitou-Charentes ont adressé, le 21 septembre dernier, une lettre ouverte aux entreprises de collecte pour appeler à plus de concertation dans la filière et dénoncer les baisses déguisées du prix du lait et la précipitation dans la mise en place de la nouvelle grille cellule.

« Force est de constater qu’aujourd’hui chacun dans la filière y va de sa démarche propre, sans cohérence entre les entreprises. » Les éleveurs se disent prêts à se mobiliser pour renforcer la filière mais à condition que « les objectifs soient clairs, les stratégies cohérentes et les actions concertées ! »

Or, « ce n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui » et on demande aux éleveurs « d’assumer le gros des efforts pour sortir l’ensemble de la filière de l’ornière ». Si le prix de base du lait est certes maintenue, les éleveurs regrettent que « les feuilles de paie ne fassent parfois plus apparaître les primes refroidissement ou contrôle laitier ». Or, « le revenu des éleveurs déjà fortement impacté par une forte hausse des charges ne supportera pas de nouvelle baisse du prix ».

Les syndicalistes du Poitou-Charentes pointent aussi du doigt « les aberrations dans la gestion du dossier qualité du lait » et notamment la date d’application variable de la nouvelle grille. Rappelant qu’une étude est en cours de réalisation pour évaluer les incidences des cellules dans le lait et les éventuels problèmes de fabrication, les syndicats s’interrogent sur l’intérêt de pénaliser les éleveurs avant d’en connaître les résultats.

En conclusion, les éleveurs appellent à un « sursaut des dirigeants des entreprises car notre filière ne gagnera pas si nous ne jouons pas collectif ! Les entreprises doivent aujourd’hui reprendre le dialogue, entre elles et avec les producteurs, pour bâtir un vrai plan collectif de gestion de notre filière. »


Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui