La chèvre 07 novembre 2003 à 15h57 | Par Coralie Danchin, Institut de l´Elevage

Sélection des caprins - Comment mettre en place un croisement d´absorption

L´éleveur qui souhaite un troupeau en race pure peut pratiquer un croisement d´absorption avec quelques règles à connaître.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il est fréquent de démarrer son élevage avec un troupeau assez hétérogène, soit des chèvres de plusieurs races différentes soit des animaux croisés. Mais les amateurs de génétique ne se satisfont pas en général de cette situation et souhaitent trouver un moyen pour travailler, à terme, en race pure.
C´est une lapalissade, mais il faut rappeler que l´avantage principal de la race pure est que l´on aura, en moyenne, un troupeau plus homogène au niveau de la conformation, de la production et du comportement que si l´on continue à travailler avec un troupeau mélangé.
Mais voilà, comment obtenir un troupeau de race pure à partir d´animaux croisés ou de plusieurs races ? Le moyen le plus simple est le croisement d´absorption. Avant d´expliquer comment mener à bien ce croisement, il est utile de revenir sur quelques définitions.

Qu´est-ce qu´un animal de race pure
La notion de race pure est finalement assez subjective et variable suivant les espèces. Pour les ruminants, du point de vue génétique, on considère en général qu´un animal est de pure race s´il possède au minimum 15/16e (= 93,75 %) de sang de la race désirée. Cela veut dire, par exemple, que 15 des arrière-arrière-grands-parents d´un animal sur 16 sont de la même race. Dans d´autres espèces, il arrive que l´on accorde le statut de race pure à un animal selon des conditions beaucoup plus strictes : par exemple, seuls les mâles au moins 63/64e de sang sont reconnus comme purs pour la race d´âne « Baudet du Poitou ».
J.-C. Le Jaouen


Qu´est-ce que le croisement d´absorption
Le principe est simple : il s´agit d´accoupler un mâle de race pure avec des générations successives d´animaux croisés jusqu´à obtenir un animal 15/16e de sang.
Par exemple, à partir d´un troupeau de chèvres de race Saanen, si on utilise pendant trois générations consécutives (plus la génération de départ où les chèvres sont toutes des Saanen) un bouc pur Alpin on obtient à la quatrième génération des chèvres Alpines pures (cf. figure). Cela veut dire qu´à partir d´un cheptel Saanen on peut obtenir des chèvres pures Alpines en 4 ans.
Quelques réserves et précautions à prendre cependant :
- En principe, on peut obtenir en quatre ans des animaux de race pure par croisement d´absorption. Mais en pratique, pour tenir ce délai, cela signifie que chaque année on garde pour la reproduction uniquement des produits de chevrette.

- Pour obtenir un troupeau de race pure par croisement d´absorption, cela veut dire qu´il faut réformer en priorité les chèvres du troupeau de départ, puis les chèvres F1 (50 %), puis les chèvres F2, etc. Sur le papier le principe est facile. mais la réalité est autre ! On est souvent attaché à ses premières chèvres et on n´a pas forcément envie de les réformer rapidement.
En théorie, également, on considère que la réforme devrait se faire en prenant en compte uniquement le pourcentage de sang d´un animal et non pas ses qualités laitières. Or on sait bien que c´est le critère de qualité qui prime en général.

Au final il faut donc souvent attendre au moins dix ans avant d´obtenir un troupeau dont les 3/4 des animaux sont purs. Pour vérifier que l´on maîtrise bien l´avancement dans l´absorption, il est donc recommandé de calculer chaque année le degré de pureté de chaque chevrette conservée pour la reproduction.
- Le croisement d´absorption, pour être réellement efficace, doit impérativement être mené en faisant reproduire un bouc pur à chaque génération avec des animaux croisés, ceci pour faire avancer le degré de pureté du cheptel à la génération suivante.
Il ne faut donc pas utiliser de boucs croisés : on voit bien avec la règle de calcul présentée précédemment que si on croise deux animaux avec le même pourcentage de sang, le produit obtenu aura le même pourcentage que ses parents. Il n´y a donc pas d´avancée dans la pureté de la race.
©J.-C. Le Jaouen

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Êtes-vous souvent au bureau ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui