La chèvre 28 septembre 2007 à 16h34 | Par Nicole Bossis, Institut de l´élevage

Revenu des éleveurs - La chèvre paye moins que la vache

Les élevages caprins laitiers sont légèrement plus petits et moins efficaces que les élevages bovins laitiers. De ce fait, ils gagnent 30 % de moins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Que l´on analyse les données du Rica ou les données des réseaux d´élevages, les élevages caprins laitiers spécialisés dégagent en moyenne 30 % de revenu disponible par UMO familiale en moins que les élevages bovins lait. Au-delà de ces données moyennes, en laitier caprin, il y a plus d´élevages qui rémunèrent la main-d´oeuvre familiale en dessous du Smic qu´en bovins lait, (42,5 % en caprins, 26 % en bovins). Il y a également beaucoup moins d´élevages dégageant des revenus supérieurs à 20 000 ? par UMO familiale, 19 % contre 31 %. Les élevages laitiers caprins sont de plus petite dimension économique.
Plus de charges en caprins
L´efficacité technico-économique appréciée à travers le ratio « EBE sur produit brut total » est presque la même entre les deux productions pour les données nationales du Rica. D´après les données des réseaux d´élevage du Centre-Ouest, les élevages bovins et caprins sont de même dimension économique avec des chiffres d´affaires quasi identiques. Par contre, les exploitations laitières caprines sont en moyenne moins efficaces que les exploitations bovins lait avec 4 points de moins pour le ratio « EBE sur produit brut ». Car pour atteindre la même dimension économique que les bovins lait, les élevages caprins demandent plus de manipulations et de travail et donc plus de mécanisation ou de main-d´oeuvre. L´obtention d´un niveau de dimension économique équivalent à celui des élevages bovins lait entraîne la mise en oeuvre d´équipements et de pratiques pour se simplifier le travail qui pèsent tant sur les charges que sur le niveau des annuités.
Chiffres clés
 Données du Rica : caprins : 65 600 ? de produit par UMO familiale et 12 000 ? de revenu moyen ; bovins lait : 74 000 ? de produit par UMO familiale et 15 600 ? de revenu moyen
 Données des Réseaux d´élevage : caprins : 87 700 ? de produit par UMO familiale et 16 300 ? de revenu moyen ; bovins lait : 90 222 ? de produit par UMO familiale et 21 300 ? de revenu moyen.

Part relative des différents postes de charges en élevages spécialisés caprins et bovins lait


La part relative des différents postes de charges entre bovins lait et caprins est très différente avec une prépondérance des charges opérationnelles pour les caprins. Le poste alimentation (concentré acheté et autoconsommé + déshydratés + fourrages achetés) regroupe à lui seul un peu plus de 40 % des charges totales. (Source : Rica 2000. Traitement Institut de l´élevage).

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pensez-vous investir pour améliorer votre confort de travail ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui