La chèvre 20 janvier 2010 à 11h15 | Par D. Hardy

Rencontres autour des recherches sur les ruminants - L’actualité scientifique caprine aux 3R

Les 16emes rencontres autour des recherches sur les ruminants (3R) ont rassemblé les 2 et 3 décembre dernier à Paris près d’un millier de chercheurs et techniciens francophones. Parmi les nombreuses communications présentées, plusieurs concernaient l’élevage caprin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les auges des chèvres en cases individuelles étaient placées sur des balances électroniques qui pesaient le reste de la ration toutes les deux minutes.
Les auges des chèvres en cases individuelles étaient placées sur des balances électroniques qui pesaient le reste de la ration toutes les deux minutes. - © D. Hardy

Les chèvres qui mangent vite sont plus sensibles à l’acidose

En mesurant la vitesse d’ingestion de dix chèvres du troupeau de Grignon nourris à volonté par une ration acidogène riche en concentré, l’Inra a montré que certaines chèvres se goinfraient alors que d’autres prenaient leur temps pour manger. Cette cinétique d’ingestion semble propre à chaque chèvre. Par ailleurs, celles qui mangeaient vite se trouvaient plus souvent en état de sub-acidose (avec un pH ruminal bas) trois heures après la distribution du matin. L’état d’acidose ne dépend donc pas que de la nature de l’aliment mais aussi des habitudes d’ingestion de chaque chèvre.

Des idées originales pour transmettre une grande exploitation laitière...
Des idées originales pour transmettre une grande exploitation laitière... - © D. Hardy

Une société coopérative pour s’installer avec peu de capital

Pas facile de transmettre des exploitations de grandes dimensions. L’Institut de l’élevage et les chambres d’agriculture de Poitou-Charentes ont repéré trois formes innovantes de transmission. La première concerne l’installation progressive d’un salarié avec rémunération en fonction des résultats de l’exploitation, une partie de cette rémunération étant capitalisée dans l’entreprise. Ensuite, il est possible que des associés non exploitants détiennent une partie du capital ; le capital est alors rémunéré en fonction du résultats après rémunération du travail des associés exploitants. Enfin, la forme la plus originale concerne la création d’une société coopérative agricole d’exploitation en commun (SCAEC) où les coopérateurs sont salariés et des capitaux extérieurs sont apportés par une laiterie ou une collectivité locale. Le résultat est pour partie distribué aux coopérateurs et génère des réserves impartageables pour une autre partie.

Les références des articles présentés en 2009 ainsi que l’intégralité des articles depuis 2000 sont sur le site http://www.journees3r.fr/.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui