La chèvre 25 novembre 2011 à 14h58 | Par D. Hardy

Recherche - Études divergentes sur l’utilité du comptage cellulaire

Les études scientifiques sur le comptage cellulaire en caprin fleurissent de par le monde. Les résultats sont parfois contrastés à l’image d’une récente étude Sarde.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une étude italienne de l’Université de Sassari (Sardaigne) parue dans la revue scientifique Small Ruminant Research s’interroge sur la pertinence du comptage de cellules somatiques en lait de chèvre. En effet, des expérimentations sur le lait de 159 chèvres issues de trois fermes sardes ont montré qu’un niveau élevé de cellules (plus de deux millions par ml) n’affectait pas les propriétés de caillage du lait. Les scientifiques ont relevé des comptages élevés en fin de lactation en même temps qu’une baisse de la production. Pour eux, la relation entre le niveau cellulaire et les infections mammaires n’est pas évidente. Les chercheurs recommandent de considérer différemment les résultats de comptage cellulaire des laits de chèvre obtenus par un compteur électronique de cellules. Le haut niveau de cellules somatiques en chèvre serait en fait lié à la sécrétion apocrine du lait, c’est à dire que le produit de sécrétion est expulsé avec une partie de la cellule qui le contient. Cette particularité incite donc les scientifiques à recommander l’utilisation d’autres méthodes de mesure.

Une étude suédoise parue dans Acta Veterinaria Scandinavica se veut plus rassurante sur le comptage de cellules somatiques comme indicateur de l'infection intramammaire dans des chèvres laitière. La collecte et l’analyse du lait de 111 chèvres dans cinq fermes a montré de fortes corrélations entre les infections mammaires et le score de comptage cellulaire obtenu par le test de mammite de Californie (CMT) ou avec un compteur deLaval portatif de cellules (DCC).

L’étude néerlandaise publiée dans Journal of Dairy Science confirme aussi que le comptage des cellules somatiques peut être un outil pour détecter les infections aux staphylocoques dorés. En début de lactation, la limite de 1,5 million de cellules par ml semble être, selon les auteurs, un bon indicateur de mammite subclinique. Cependant, des tests bactériologiques supplémentaires paraissent nécessaires pour identifier les résultats faussement positifs.

Enfin, une étude polonaise parue dans Small Ruminant Research observe pareillement une forte relation entre la présence de bactéries pathogènes et le score de comptage cellulaire obtenu suite à trois années de prélèvements sur 66 chèvres polonaises. Aucune bactérie pathogène n’a été détectée dans les deux tiers des échantillons, des staphylocoques à coagulase négative ont été détectés dans un quart des échantillons. L’analyse microbiologique a également montré que des bactéries pathogènes étaient présentes dans 20 % des échantillons malgré un faible score de comptage cellulaire (inférieur à un million de cellules par millilitre).

Pour les auteurs sardes, le haut niveau de cellules somatiques en chèvre serait en fait lié à la sécrétion apocrine du lait, c’est à dire que le produit de sécrétion est expulsé avec une partie de la cellule qui le contient.
Pour les auteurs sardes, le haut niveau de cellules somatiques en chèvre serait en fait lié à la sécrétion apocrine du lait, c’est à dire que le produit de sécrétion est expulsé avec une partie de la cellule qui le contient. - © D. Hardy

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Pensez-vous investir pour améliorer votre confort de travail ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui