La chèvre 08 avril 2005 à 12h19 | Par Propos recueillis par Jean-Claude Le Jaouen

Produits de montagne - Nouvelle réglementation, nouveau logo

Trois questions à Anne Richard du centre national interprofessionnel de l´économie laitière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Quelle est la protection réglementaire actuelle des produits de montagne ?
Anne Richard - La loi du 9 janvier 1985, définissant la zone de montagne a été complétée par le décret paru le 17 décembre 2000, précisant l´utilisation du terme montagne. Désormais, les règles sont claires : pour bénéficier de la dénomination « montagne », un produit doit être fabriqué à partir de matières premières produites en montagne, la transformation du produit, de même que l´emballage, doivent également se situer en montagne.
L´objectif est de favoriser le développement de l´économie montagnarde en assurant que la dénomination montagne est bien réservée aux produits qui y sont élaborés.
Dans ce cadre, chaque filière peut rédiger un règlement technique national précisant les conditions d´application du décret. Un tel règlement existe pour le lait et les produits laitiers bovins. Il a été publié le 27 février 2004 et les professionnels ont un an pour s´y conformer. Par contre, dans la mesure où il n´existe pas de règlement spécifique pour les produits laitiers de chèvre et de brebis, c´est le décret du 17 décembre 2000 qui s´applique. Un fromager caprin ou ovin, qui souhaite utiliser la dénomination « Produit de montagne », doit en faire la demande auprès du Comité Régional de Politique Agricole de Qualité (Corpac) à la préfecture de son département. Cet organisme vérifiera que le producteur respecte les conditions requises et lui accordera l´autorisation. L´utilisation du mot « montagne » n´est donc pas libre, mais soumis à une autorisation préfectorale.
A noter, que l´ancien logo « montagne » déposé par le Ministère de l´Agriculture a été remis en cause par la Commission européenne, il disparaîtra définitivement en 2005.
Quelles sont les principales contraintes pour un producteur ?
A. R. -Le décret définit précisément ces contraintes : l´alimentation du troupeau doit être produite en montagne, les animaux doivent y être élevés et surtout la transformation des produits et leur emballage doivent s´y situer. L´article 2 du décret prévoit les dérogations possibles notamment pour l´alimentation des animaux (céréales et oléoprotéagineux) et le conditionnement des produits. Chaque filière peut préciser ses dérogations dans un règlement technique national (RTN). Ainsi, le RTN « lait et les produits laitiers bovins » prévoit que l´obligation de provenance de la zone de montagne ne s´applique pas aux céréales et aux oléo-protéagineux pour l´alimentation des vaches. Si la filière caprine le souhaite, elle peut demander l´élaboration d´un règlement technique national pour des produits caprins laitiers et carnés.
©D. R.

Qu´est-ce que le nouveau logo « Altitude » ?
A. R. - C´est un nouveau logo, créé par les professionnels des filières agro-alimentaires concernées par la montagne et qui ont constitué l´association Altitude. L´objet de cette association est la gestion et la promotion collective de ce logo désormais privé. A ce jour, quatre filières ont adhéré à l´association pour les secteurs : eaux, viande bovine, viande porcine et produits laitiers bovins.
L´association Altitude ayant défini une charte pour l´utilisation de son logo, les producteurs des quatre secteurs concernés peuvent bénéficier du logo en se conformant aux règles édictées. Là encore, si les secteurs caprins et ovins sont intéressés, ils sont les bienvenus au sein de l´association Altitude. Ainsi ils auront accès au logo Produits de Montagne.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui