La chèvre 06 décembre 2004 à 15h16 | Par

Production fermière - Une définition cohérente

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour la FNAPF(1), il est important que soient définis les termes « fermier », « à la ferme », « de la ferme » afin d´éviter toute confusion dans l´esprit des consommateurs et pour que l´image fermière ne soit pas détournée de son sens.
La définition apportée à l´ensemble de ces termes doit contenir un ensemble de points incontournables : La production fermière est réalisée par un agriculteur qui réalise la production, la transformation et la mise en marché du produit.
Le producteur fermier s´engage à garantir l´origine de ses produits. Les matières premières principales et discriminant le produit sont issues exclusivement de sa ferme.
L´autonomie alimentaire doit être un principe pour la production fermière. Dans cette logique, le producteur doit cultiver une part minimale de la ration alimentaire de ses animaux et assurer un lien au sol de sa production d´élevage.
Le producteur fermier est indépendant quant à ses choix techniques, économiques, de production, de transformation et de mise en marché.
Le lien du produit au producteur est essentiel et, à ce titre, le produit doit être obligatoirement identifié au producteur.
 La production fermière est plafonnée. Pour le consommateur, le produit fermier est étroitement lié à la perception d´un produit « fait main » (savoir-faire personnalisé, originalité du produit), à l´opposé des productions industrielles. Cela implique obligatoirement une limitation des volumes au-delà desquels le suivi du produit, les techniques utilisées, la relation au client relèvent d´une autre réalité qui est celle du produit industriel.
 La notion de fermier est transversale aux différents signes de qualité. Différents opérateurs utilisent aujourd´hui le terme fermier : les Appellations d´origine contrôlée (AOC), les Labels rouges et les producteurs fermiers indépendants.
Les AOC réglementent la dénomination « fermier » en la réservant aux produits issus d´une seule unité de production, élaborés selon des procédés spécifiques, parfois limités en volume et qui doivent souscrire à un cahier des charges. Les AOC distinguent la dimension fermière de la dimension industrielle.
Les Labels rouges ont obtenu le droit d´accoler le terme « fermier » à celui de « Label rouge ».
Les producteurs fermiers indépendants représentent les autres opérateurs utilisant le terme « fermier » ou ses dérivés. En l´absence de réglementation précise, leur situation peut considérablement varier.
©D. R.

(1) Fédération nationale des associations de producteurs fermiers, extraits d´une communication présentée lors du colloque de l´Enita.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Êtes-vous souvent au bureau ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui