La chèvre 30 avril 2014 à 16h02 | Par D. Hardy

Maison des fromages de chèvre - Une nouvelle maison pour les fromages de chèvre

La région Poitou-Charentes, première région caprine de France inaugure un musée dédié aux fromages de chèvre adossé à une coopérative plus que centenaire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les élus locaux du pays mellois et les representants caprins de la région ont inauguré la Maison des fromages de chèvres le 26 avril dernier.
Les élus locaux du pays mellois et les representants caprins de la région ont inauguré la Maison des fromages de chèvres le 26 avril dernier. - © D. Hardy

La filière caprine de Poitou-Charentes a désormais une belle vitrine pour donner au grand public une idée de l'élevage de chèvre dans la région. Ouverte depuis la mi-avril, la Maison des fromages de chèvre est un espace d'une centaine de mètres carrés qui lie un musée à une boutique de fromages. Installé dans l'ancienne maison du directeur de la Coopérative laitière de la Sèvre (CLS) à Celles-sur-Belle dans les Deux-Sèvres, le mini-musée donne des clefs pour comprendre l'élevage caprin. «Nous avons conçu nos panneaux pour que l'information soit accessible aux familles et aux enfants de 6e » explique Julien Soleau, le médiateur culturel qui a participé à la création de l'espace d'interprétation.

Didactique, facile d'accés et dense, le musée explique la diversité des races, des élevages et des fromages.
Didactique, facile d'accés et dense, le musée explique la diversité des races, des élevages et des fromages. - © D. Hardy

La découverte interactive et ludique débute par une évocation historique de l'élevage caprin. En suivant les traces de pas des chèvres, le visiteur s'approche de la réalité des élevages d'aujourd'hui. « Nous sommes la première région caprine de France et les gens ne voient aucune chèvre... il a fallu leur donner des explications » commente Julien Soleau. En jouant un rôle de conservation du patrimoine, le musée expose des objets rares comme une machine à traire de 1910 ou une collection de faisselle. Par un cheminement logique, de la chèvre au lait et du lait au fromage, le visiteur peut découvrir les étapes de la fabrication du fromage grâce à une roue tournante.

Avant de passer à la boutique, le visiteur est invité à répondre à une dizaine de questions pour l'aider à se remémorer les informations clés. L'espace de vente propose des fromages et des produits de la Coopérative laitière de la Sèvre mais aussi une caverne d'Ali baba caprine où l'on peut trouver des terrines et saucissons de chèvres, des livres sur l'élevage caprin et la région, des peluches de chèvres, des plaids en mohair, du savon au lait de chèvre, de la maroquinerie, des cartes postales...

A la demande de la région, la Maison des fromages de chèvres a été éco-conçue (bois local, éclairage avec des LED...) et est prévue pour l'accueil des personnes en situation de handicap.
A la demande de la région, la Maison des fromages de chèvres a été éco-conçue (bois local, éclairage avec des LED...) et est prévue pour l'accueil des personnes en situation de handicap. - © D. Hardy

Si la visite est gratuite, la maison propose des animations payantes autour de la gastronomie, des produits caprins, de l'économie, de l'histoire ou de l'élevage pour les groupes constitués ou les scolaires. Pour cela, une salle de réunion avec des tabourets en peau de chèvre permet d'accueillir une trentaine de personnes pour prolonger la visite en visionnant un film de 25 minutes ou en dégustant des fromages.

D'un coût total de 400 000 euros, dont 240 000 euros financés par la région, l'aménagement de la maison de la chèvre a été essentiellement portée par la CLS, la Fresyca et la route du chabichou. « Maintenant, l'important sera de faire vivre la maison » recommandait François Bonnet, éleveur à Saint- Hilaire-la-Palud (Deux-Sèvres) et président du Brilac, lors de l'inauguration le 26 avril dernier. « Que les éleveurs caprins s'y investissent, ils sont les meilleurs communicants de notre filière ». Pour Yves Debien, maire de Melle et vice-président de la région Poitou- Charentes, « ce tourisme intelligent s'appuie sur une entité économique et permet la vente directe en circuit court ». « Nous allons pouvoir expliquer l'élevage de chèvres aux générations futures et à nos voisins » s'enthousiasme Patrice Branger, éleveur de chèvre à Roman (Deux- Sèvres), vice-président de la CLS et président de l'association porteuse de la Maison.

Ouvert du mardi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h

le samedi de 9 h à 12 h 30.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

La revue La chèvre a 60 ans : racontez vos souvenirs avec le magazine.

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui