La chèvre 02 août 2004 à 08h50 | Par Propos recueillis par Jean-Claude Le Jaouen

Interview - Place des femmes et élevage caprin

Anne Giraudel, animatrice nationale du réseau « égalité des chances entre femmes et hommes »

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pourquoi le ministère de l´Agriculture a-t-il mis en place ce réseau ?
Anne Giraudel(1) - C´est en application de la politique européenne sur l´égalité des chances entre les femmes et les hommes qu´une convention interministérielle a été signée. Pour sa part, le ministère de l´Agriculture a mis en place un programme national grâce auquel il veut intégrer cette thématique dans les secteurs de la formation, l´emploi et le développement rural.

Ce programme a pour objectifs de rendre visible la place réelle des femmes et des hommes dans ces trois domaines. Rendre visible veut dire que nous devons disposer d´informations, notamment statistiques sur la place effective des deux sexes : par exemple, il existe des stéréotypes sur les métiers, véhiculés par les professionnels, les formateurs, les parents et les jeunes et même par les manuels scolaires ! L´homme aux champs et la femme à la traite ? D´autre part, sait-on que la profession de vétérinaire se féminise de plus en plus. Notre objectif à terme est de faire évoluer les mentalités et les pratiques et d´élargir le « champ des possibles » pour les garçons et les filles (choix de filière, de métier.).
Le travail du réseau mis en place en janvier 2002, avec ses vingt-six correspondants régionaux, a été de dresser un état des lieux, de tisser des partenariats diversifiés en région, et de mettre en place des actions concrètes en établissements et sur les territoires.
En quoi l´élevage caprin est-il plus directement concerné ?
A. G. - Les premières réunions des correspondants du réseau ont identifié cinq thématiques interrégionales sur lesquelles nous allons travailler, et l´une de ces thématiques s´intitule « Egalité des chances, Elevage caprin et international ».

Deux raisons expliquent ce choix : tout d´abord le constat que l´élevage caprin est souvent porté par les femmes en France et dans le monde. C´est à la fois un outil de subsistance et un outil de la place sociale des femmes, en particulier dans les pays en développement. De plus, les contacts que nous avons avec différents pays, en particulier au sud de la Méditerranée, montrent que le sujet les intéresse, d´où l´élargissement à l´international.

Mais si travailler à l´international est positif, il ne faut pas oublier la situation en France, car chez nous en production caprine, il existe des problèmes d´égalité des chances entre les femmes et les hommes. Le secteur caprin est d´autant plus intéressant qu´historiquement les femmes y ont toujours joué un grand rôle et c´est encore le cas aujourd´hui.
La filière caprine est donc un bon exemple pour notre réseau. Nous allons prochainement lancer une enquête auprès des éleveurs et éleveuses de chèvre dans un premier temps en Poitou-Charente, afin de connaître la place exacte des hommes et des femmes, la répartition de leurs activités, non seulement dans les exploitations, mais aussi dans les organisations caprines. Ce questionnaire comporte notamment des questions sur les freins existants vis-à-vis de l´égalité.
Où en sont les projets à l´international et en France ?
A. G. - Là encore l´état des lieux est en cours, afin de savoir quels sont les programmes caprins existants qui intègrent l´égalité des chances. C´est dans ce cadre que des premiers contacts ont été établis avec la Roumanie, le Yémen et le Maroc.

Au Sud Yémen, le projet mis en place a deux grands objectifs : aider à l´amélioration des revenus des éleveurs et éleveuses et améliorer la qualité sanitaire des produits. Tenant compte du fait que la production est très féminisée, une réflexion est mise en oeuvre afin que les améliorations techniques proposées ne bouleversent pas l´organisation sociale.

Autre exemple, en Roumanie l´élevage caprin est actuellement lié à une agriculture de subsistance. La structuration d´une filière plus spécialisée et organisée pourrait être le support d´un développement social dans lequel les femmes auraient leur place, mais cela demande également de bien y réfléchir afin de ne pas aboutir à l´effet inverse.
En France, nous démarrons nos actions avec 3 régions, Poitou-Charente, Paca et Languedoc-Roussillon, mais nous sommes prêts à associer d´autres régions qui seraient intéressées.

Il est important quand on parle de l´élevage caprin, de ne pas prendre en compte seulement la technique, mais d´intégrer le volet social tout au long de la filière : ce sont les hommes et les femmes qui oeuvrent. Souvent les seuls critères analysés concernent l´age, ou l´origine socioprofessionnelle, une source de richesse de lecture supplémentaire serait de considérer la place respective des hommes et des femmes, complément indispensable pour un véritable développement durable.

(1) Anne Giraudel - CFPPA de Melle (79)
Tél. 05 49 27 24 44
E.mail : anne giraudel@educagri.fr

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui