La chèvre 30 janvier 2006 à 11h07 | Par GEB, Institut de l´Elevage

Fromage de chèvre - Les fabrications industrielles toujours dynamiques

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les tonnages de fromages de chèvre produits en octobre 2005 ont été en augmentation de plus de 7 % par rapport à 2004. Ils ont donc continué de progresser fortement en fin d´année 2005. En tout, sur les dix premiers mois de l´année, les tonnages cumulés, 66 000 tonnes, ont augmenté de plus de 6 %. Sur la même période en 2004, la croissance par rapport à 2003 avait été inférieure à 4 %. Cette accélération des fabrications de fromages de chèvre en 2005 est intervenue alors que, à l´inverse, en vache elles régressaient d´environ 2 %, et celles de brebis restaient stables.
Ce sont, comme d´habitude, les bûches et bûchettes qui réalisent les plus fortes progressions, de plus de 7 % sur 10 mois en 2005. Elles finissent par représenter respectivement 12 % et 40 % de l´ensemble des fabrications. On assiste aussi à une percée des fromages frais traditionnels, 9 % des tonnages, en croissance de 15 % après une légère régression en 2004. En revanche, les crottins, 5 % de tonnages, ne progressent que de 2 %.
Source : Onilait

Les tonnages de fromages de chèvre produits en octobre 2005 ont été en augmentation de plus de 7 % par rapport à 2004. Ils ont donc continué de progresser fortement en fin d´année 2005. En tout, sur les dix premiers mois de l´année, les tonnages cumulés, 66 000 tonnes, ont augmenté de plus de 6 %. Sur la même période en 2004, la croissance par rapport à 2003 avait été inférieure à 4 %. Cette accélération des fabrications de fromages de chèvre en 2005 est intervenue alors que, à l´inverse, en vache elles régressaient d´environ 2 %, et celles de brebis restaient stables.
Ce sont, comme d´habitude, les bûches et bûchettes qui réalisent les plus fortes progressions, de plus de 7 % sur 10 mois en 2005. Elles finissent par représenter respectivement 12 % et 40 % de l´ensemble des fabrications. On assiste aussi à une percée des fromages frais traditionnels, 9 % des tonnages, en croissance de 15 % après une légère régression en 2004. En revanche, les crottins, 5 % de tonnages, ne progressent que de 2 %.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui