La chèvre 03 septembre 2003 à 14h05 | Par Extrait d´une étude de S. Kukovics et A. Javis

Filière caprine - Quel avenir pour l´élevage caprin en Europe de l´Est

Dans plusieurs pays de l´Europe de l´Est, des initiatives sont en cours afin de restructurer l´élevage de chèvre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Au début des années 1990, les changements des systèmes intervenus en Europe de l´Est avaient conduit à un véritable effondrement de l´élevage dans tous les pays. La réduction du cheptel ovin et caprin avait été considérable, et la population devenue sans emploi vendait son cheptel soit pour disposer d´une trésorerie, soit simplement pour ses propres besoins alimentaires.
Dans la plupart des pays, cette réduction de cheptel ovin s´est poursuivie sauf en Slovénie. Concernant les chèvres, la situation est plus contrastée encore : forte croissance en Bulgarie et Slovaquie, croissance récente en Slovénie et Hongrie après la poursuite de la réduction, situation inverse en Yougoslavie et Hongrie. Seules la Bulgarie, la Roumanie et l´Ukraine puis dans une moindre mesure la Yougoslavie et la Lettonie ont un cheptel caprin important. De nombreuses races et populations caprines indigènes croisées ou non avec les races Alpine, Saanen, Toggenburg voire Anglonubienne coexistent. Les animaux soumis au contrôle des performances sont peu nombreux.
©D. R.

En production laitière, les performances très diverses sont en moyenne inférieures à 100 l/lactation et par brebis et de 200 à 800 l/lactation/chèvre selon la spécialisation laitière de l´animal.
Avec le démantèlement des grosses coopératives et fermes d´Etat, de très petites exploitations se sont crées spontanément. La petite taille des fermes ne permet ni une production de qualité ni l´accès au marché pour générer des revenus suffisants.
Le lait de chèvre est en général autoconsommé ou vendu hors des circuits commerciaux « légaux », ce qui rend difficile d´appréhender les potentialités du marché. Les données de consommation restent très imprécis sauf celles concernant l´exportation. De nombreux troupeaux ovins ou caprins ne sont pas enregistrés et les animaux non identifiés. Pour renverser une tendance très négative, un effort particulier de formation et d´assistance aux éleveurs doit être consenti par les pouvoirs publics.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui