La chèvre 08 mars 2004 à 13h00 | Par Propos recueillis par Jean-Claude Le Jaouen

Filière caprine - Le président de l´Anicap analyse les répercussions possibles des réformes de la Pac

Dominique Verneau, président de l´Association nationale interprofessionnelle caprine, répond à trois questions concernant les réformes de la PAC.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Quelles sont les réflexions actuelles de l´Anicap sur les conséquences possibles des réformes annoncées pour le secteur caprin français ?

Dominique Verneau - L´Anicap s´interroge sur l´avenir de la filière face aux modifications inévitables liées à la réforme de la Pac.
En aval, les évolutions futures des prix de vente consommateurs des fromages au lait de vache et au lait de chèvre nous inquiètent. Et surtout les comparatifs que les consommateurs pourraient faire. C´est pourquoi l´interprofession est intervenue auprès des Pouvoirs publics afin de demander que, dans le cadre des différentes études à venir sur les conséquences de la Pac dans la filière laitière, le volet caprin soit largement pris en compte et il le sera dans une étude sur l´élasticité de la demande face aux écarts de prix entre fromages au lait de vache et fromages de chèvre.

Le découplage des aides dans la plupart des productions risque-t-il de relancer la surproduction de lait de chèvre ?

D. V. - A mon sens, non. Il semble que le découplage total des aides ne concernera que le lait de vache, il sera partiel pour les autres productions. Il est, dans le contexte actuel, difficile d´imaginer un exploitant abandonner une production, même partiellement aidée, pour s´orienter vers le lait de chèvre, secteur non soutenu, avec les contraintes de travail qu´on lui connaît.
Ces cas existeront, mais imaginer qu´une surproduction nationale puisse en découler relève du non-sens, d´autant plus que nous avons un accord national de maîtrise de la collecte dont l´objectif est d´harmoniser les évolutions de la production avec les besoins de consommation.

La baisse annoncée du prix du lait de vache entraînera-t-elle inévitablement la baisse du prix du lait de chèvre ?

D. V. - Nous sommes dans une situation inconfortable car bien incapables de prédire ce qu´il va advenir des prix dans les mois et années à venir. Le prix du lait de vache va baisser ; qu´en sera-t-il de la répercussion de cette baisse sur les prix de vente consommateurs ? Nul ne le sait. Dans l´hypothèse d´une baisse des PVC(1) des fromages au lait de vache, le consommateur acceptera-t-il de voir croître l´écart de prix entre les fromages des deux espèces ? Et si oui, dans quelles proportions ? L´étude citée plus haut nous aidera dans notre analyse.
Quoiqu´il en soit, le lait de chèvre n´est rémunéré que par le marché. Le marché n´a pas de raison objective de déprimer. A nous de convaincre nos partenaires de la distribution et nos consommateurs que les spécificités de nos productions au lait de chèvre justifient la valorisation actuelle de nos produits. C´est ce que nous nous emploierons à faire, prochainement, lors de rencontres entre l´interprofession et la distribution que nous préparons activement.

(1) Prix de vente consommateur

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

La revue La chèvre a 60 ans : racontez vos souvenirs avec le magazine.

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui