La chèvre 31 décembre 2001 à 13h34 | Par J-C Le Jaouen

Filière caprine espagnole - Un éleveur spécialisé en production de lait de chèvre et de viande bovine

Jeune éleveur dont l´exploitation est située à San José des Valle, au sud du Parc de Grazalema, Vincente Romero Vega s´est spécialisé dans la production de lait de chèvre et de viande bovine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Seul sur l´exploitation avec sa mère, Vincente s´est efforcé de rationaliser et de moderniser un système d´élevage extensif, adapté aux contraintes de sa région de semi-montagnes sèches. Il possède en propriété 480 hectares de parcours arbustifs, auxquels s´ajoute une centaine d´hectares semés en culture d´avoine destinée à la pâture, et la location d´une centaine d´hectares pâturés après la moisson des céréales.
Son cheptel comprend 70 vaches allaitantes, de race Retinta et Limousine, et un troupeau de 480 chèvres laitières avec une dominante de races Malaguegna et Payoya.
Conduit en système de plein-air intégral, le troupeau caprin ne dispose pas de bâtiment et couche dehors toute l´année. Seul existe un bâtiment, de construction récente, pour stocker l´alimentation complémentaire, une pompe électrogène, une salle de traite moderne avec 2 quais de 24 places, 6 postes de traite pour chaque quai et un système mécanisé de distribution de concentrés pendant la traite. Avec des mises-bas naturellement groupées, autour du mois de novembre (boucs en liberté dans le troupeau), Vincente consacre matin et soir 2 heures à la traite en début de lactation, après abattage des chevreaux, pour passer rapidement à une seule traite par jour le matin.
Parcours et chaumes ©DR

En plein-air intégral, le troupeau de 480 chèvres a produit 170 000 litres de lait l´année dernière.
"Bien que la laiterie me le demande, je ne suis pas intéressé par un étalement des mises-bas, indique-t-il. Mon système d´élevage extensif me permet d´adapter la lactation avec les périodes de disponibilité des ressources alimentaires, de l´avoine pâturée et des parcours. Je ne recherche pas la performance laitière, mais l´équilibre du système avec une production moyenne de 250 à 400 l de lait par chèvre".
Au cours de la dernière campagne 170 000 litres de lait ont été livrés avec un TB de 50,4 et un TMAT de 3,90, 90 % des volumes étant à moins de 100 000 germes totaux par ml.
Le produit brut caprin a été de 15 millions de pesetas (570 000 F) pour le lait et 5,5 millions de pesetas (209 000 F) pour la vente de chevreaux.
Elevés sous les mères, en plein air, les chevreaux sont vendus à 1 mois avant Noël, à un poids de 8 à 9 kg vif, au prix de 900 à 1 000 pesetas le kg (34 à 38 F).
Vincente Romero Vega ©Dr

Vincente a rationalisé son système d´élevage extensif.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui