La chèvre 08 mars 2002 à 15h12 | Par J-C Le Jaouen

Filière caprine anglaise - Les chèvres sauvages de Valley of Rocks

Sur les côtes rocheuses, proches de la petite ville côtière et touristique de Lynton (Devon), le site de "the Valley of rocks" abrite un troupeau d´une trentaine de Feral Goats.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Cette population de chèvres sauvages, dont les origines remonteraient à plus de 6 000 années, peuplait autrefois la majeure partie des Iles Britanniques.
Au siècle dernier, la plupart des troupes encore sauvages des chèvres Feral ont été exterminées pour une raison
ou une autre, et les chèvres de Lynton ne sont pas une exception. C´est en 1897 que Sir Thomas et Lady Hewitt réintroduisirent des chèvres sur le site mais, à la suite d´hivers très sévères (1947-1960), le troupeau sauvage fut en partie décimé. En 1976, trois femelles Feral provenant des Cheviot Hills furent donc réintroduites dans la vallée afin d´assurer la pérennité de la troupe.
Protégé et surveillé comme une race en voie d´extinction, le groupe compte aujourd´hui une trentaine d´individus mâles et femelles qui vivent en totale liberté et constituent une attraction au plan touristique. Un groupe local de personnes volontaires, dénommé Friends of the Goats (Amis des chèvres), s´est constitué en 1997 afin de rassembler des fonds destinés à préserver le troupeau et d´en assurer la surveillance.
Chèvres perchées sur un rocher ©DR

Les Feral Goats sont des chèvres sauvages d´origine très ancienne.
C´est donc dans les rochers, les broussailles et les landes du bord de mer, sur un site protégé, que le troupeau mène désormais une vie tranquille. Un sentier pédestre permet parfois d´observer, au détour d´un rocher, quelques chèvres ou boucs fièrement campés sur les hauteurs. D´un naturel resté sauvage ils ne se laissent pas approcher. Grâce à la protection dont il bénéficie le troupeau se reproduit avec des naissances en janvier et février. Désormais le surplus d´animaux est prélevé afin de ne maintenir qu´une trentaine de têtes sur le site, les animaux prélevés étant réintroduits sur d´autres territoires du sud de l´Angleterre.
Organisations caprines de Grande-Bretagne
Fondée en 1879, la British Goat Society est la plus ancienne organisation caprine de Grande Bretagne. Son rôle principal est celui d´un livre généalogique regroupant les principales races du Royaume-Uni : British Alpine, British Saanen, Toggen-burg, Anglo Nubienne, Golden Guernsey, etc. Très active, la Britsh Goat Society, qui compte 1 500 membres et environ 4 000 chèvres inscrites, publie chaque année un Herd-Book des différentes races ainsi qu´un journal mensuel. Elle organise également des concours et participe au Royal Show qui se tient chaque année le premier week-end de juin. Il existe également une association d´éleveurs de chèvres Angora (British Angora Goat Society) qui regroupe 350 membres et un millier de chèvres. Parallèlement il existe une petite centaine d´éleveurs de chèvres Cachemire détenant 5 000 animaux de cette race.
Outre de nombreux petits élevages "hobby", la Grande-Bretagne compte aujourd´hui 100 à 150 élevages commerciaux dont le lait de chèvre constitue le principal revenu. Ces élevages, de quelques dizaines jusqu´à 1 000 têtes, sont surtout localisés dans le sud du pays et livrent leur lait à une dizaine de laiteries qui le transforment en fromages variés à pâte molle ou de type cheddar, en lait pasteurisé et yaourts.
Quelques élevages fabriquent et commercialisent directement leurs produits, généralement à partir de lait pasteurisé car la pression de l´administration tend à imposer systématiquement la pasteurisation à tous les ateliers de transformation quelle que soit leur taille. La collecte industrielle de lait de chèvre est aujourd´hui estimée à 5 à 6 millions de litres par an. Le paiement du lait à la qualité prend en compte la qualité bactériologique et la composition (solides totaux sans différenciation des matières grasses et des matières protéiques), chaque laiterie appliquant ses propres modalités pour le paiement à la qualité sans harmonisation nationale. Le prix moyen est de l´ordre de 0,42 £ le litre (environ 4,80 F) avec une variation saisonnière située entre 0,38 £/l de mai à juillet et 0,55 £/l en hiver. Les entreprises traitant le lait de chèvre sont regroupées au sein d´une Fédération dénommée Goats Milk Processors Fédération (GMPF).
Aujourd´hui il n´existe plus de structure nationale regroupant les éleveurs de chèvre spécialisés en Grande-Bretagne. La Goat Producers Association, fondée il y a quelques années à l´initiative de quelques producteurs, ayant cessé son activité. Seules subsistent quelques associations de livreurs de lait à certaines des laiteries qui transforment le lait de chèvre.
Fromages de chèvre anglais ©DR

La Grande-Bretagne compte 100 à 150 élevages caprins commerciaux.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui