La chèvre 20 mars 2018 à 08h00 | Par Dossier réalisé d’après le guide « L’affouragement en vert en élevage caprin »

Feu vert pour l'affouragement des chèvres !

En apportant l’herbe verte directement aux chèvres, environ 6 % des éleveurs français diminuent le coût alimentaire et valorisent la surface fourragère, parfois trop éloignée ou trop contraignante pour envisager du pâturage. Mais attention aux charges de mécanisation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Quand l'herbe verte est servie en bâtiment...
Quand l'herbe verte est servie en bâtiment... - © D. Hardy

Environ 6 % des éleveurs caprins français apportent les fourrages encore verts à l’auge des chèvres. Et ce chiffre devrait augmenter car cette technique bénéficie d’un regain d’intérêt. Et pour cause ! L’affouragement en vert permet d’offrir de l’herbe verte aux animaux là où le pâturage est compliqué et de diminuer le coût alimentaire tout en valorisant mieux la surface fourragère, même éloignée ou morcelée.

Interrogés en 2016, 17 éleveurs caprins confirmaient leur intérêt pour ce mode opératoire. Parmi ces éleveurs des Pays de la Loire, de Bretagne, Nouvelle-Aquitaine, Bourgogne et Rhône-Alpes, la plupart avaient adopté l’affouragement en vert après avoir pratiqué le pâturage ou l’ensilage de maïs. Par rapport au système pâturant, le premier intérêt est de s’affranchir des problèmes de parasitisme tout en continuant à valoriser de l’herbe verte avec une augmentation de taille de troupeau. Les éleveurs apportant auparavant de l’ensilage de maïs apprécient, eux, de diminuer les apports en concentrés protéiques tout en limitant les risques sanitaires. C’est enfin un moyen pour certains de respecter un cahier des charges AOP.

En revanche, pour être intéressant économiquement, l’affouragement en vert nécessite de bien maîtriser les coûts de mécanisation. En effet, si, en moyenne, les 19 éleveurs du réseau Inosys pratiquant l’affouragement n’achetaient que 190 euros d’aliments pour mille litres de lait produits, ils avaient une charge de mécanisation de 183 euros pour mille litres. Par comparaison, les 180 autres éleveurs du réseau dépensaient 224 €/1 000 l d’aliments mais seulement 134 € en charges de mécanisation. Ces dernières sont donc à évaluer en fonction de la taille des troupeaux et des distances à parcourir. Pour être rentable, l’affouragement en vert demande donc un parcellaire proche et portant et des bâtiments adaptés.

En moyenne, les élevages caprins en affouragement en vert(1) comptent 223 chèvres, qui consomment 264 kg de matière sèche d’herbe pâturée ou en vert. 384 kg de foin et 450 kg de concentrés complètent cette ration qui permet de produire 840 litres de lait par chèvre. Les 19 éleveurs du réseau Inosys concernés comptent en moyenne 1,9 UMO, soit 106 000 litres de lait produit par UMO.

(1) L’Institut de l’Élevage classe un système d’affouragement en vert quand au moins 30 % des fourrages sont constitués d’herbe verte distribuée mécaniquement ou quand il y a au moins 90 jours d’affouragement dans l’année.

- © Idele

Un nouveau guide pour se lancer

Le guide L’affouragement en vert en élevage caprin, édité par l’Institut de l’Élevage, donne en 92 pages toutes les clefs pour maîtriser cette technique d’alimentation. En plus des réponses techniques et pratiques, le guide détaille le fonctionnement de six élevages affourageant avec plus ou moins de vert. Rédigé avec l’expertise collective du réseau REDCap (Réseau d’expérimentation et de développement caprin en Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire), du PEP caprin Rhône-Alpes et du programme Herbe et fourrage en région Centre- Val de Loire, ce guide sera bientôt vendu sur technipel.idele.fr.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Confiez-vous votre élevage facilement ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui