La chèvre 27 août 2007 à 12h53 | Par Damien Hardy

Fabrication de fromage - Des ateliers à taille humaine pour le Cabecou du Périgord

Pour garder de nombreux élevages, le cahier des charges du Cabecou du Périgord limite la taille de l´atelier à 150 000 litres par éleveur. Un cadre qu´aimerait bien repousser les industries à la recherche de lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le petit palet de 35 à 40 grammes produit à partir de lait venant de la Dordogne et de tous ses cantons limitrophes ne peut s´appeler « cabecou du Périgord » qu´à certaines conditions. En effet, le cahier des charges de cette marque collective appartenant à l´interprofession départementale oblige à ce que le lait soit récolté tous les deux jours, à ce que les chèvres reçoivent moins de 1,5 kg de concentré par jour et à ce que la ration grossière soit issue à 80 % de la zone géographique.
Le petit palet de 35 à 40 grammes produit à partir de lait venant de la Dordogne et de tous ses cantons limitrophes ne peut s´appeler « cabecou du Périgord » qu´à certaines conditions. En effet, le cahier des charges de cette marque collective appartenant à l´interprofession départementale oblige à ce que le lait soit récolté tous les deux jours, à ce que les chèvres reçoivent moins de 1,5 kg de concentré par jour et à ce que la ration grossière soit issue à 80 % de la zone géographique.
Le cabecou du Périgord met en avant une histoire, des hommes et un savoir-faire issu de la Dordogne et des cantons alentours. ©Le Périgord

Préserver le cadre de vie périgourdin
L´atelier caprin ne doit pas non plus produire plus de 150 000 litres de lait pour la première unité de travailleur, puis 100 000 litres par unité supplémentaire dans la limite de 450 000 litres de lait produit par atelier et par an. « Cette contrainte s´explique car il est plus facile d´installer de nouveaux éleveurs sur des ateliers de taille moyenne » justifie Joseph Billant, le président du syndicat caprin de Dordogne. « Des structures de cette dimension correspondent bien à l´image que les consommateurs et les nombreux touristes se font du Périgord. Cela permet aussi de préserver l´environnement, le paysage et le cadre de vie appréciés de la région » complète le président en décrivant la diversité des exploitations et des produits régionaux de qualité (truffe, noix, foie gras, fraise, vin, agneau.). « Ce réseau dense d´exploitations permet de garder le territoire vivant » renchérit Marie-Noëlle Fereyssignet qui élève 200 chèvres avec son époux.
Mais si les éleveurs sont attachés à cette limite de taille, les transformateurs, qui cherchent du lait pour faire face à la demande de fromages, aimeraient bien atténuer cette contrainte en augmentant la taille limite des ateliers. Mais avec encore des revendications non abouties sur le prix du lait de chèvre, les éleveurs craignent que de trop gros élevages s´installent et tirent ce prix vers le bas.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

La revue La chèvre a 60 ans : racontez vos souvenirs avec le magazine.

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui