La chèvre 20 juin 2018 à 08h00 | Par B. Morel

Erratum - Le lait vendu à 650 € en 2017 (et non à 850 €)

Une erreur s'est glissé dans nos colonnes dans le dernier numéro de La chèvre. Le lait a été vendu à 650 euros et non à 850.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Erratum. Dans La Chèvre n°346, page 7, nous avions annoncé que Frédéric Vallensant vendait son lait à 850 € en 2017. En réalité, il valorise en moyenne 1 000 litres de lait à 650 €.

Il fallait donc lire :

" Les membres de la Fnec ont débuté leur tournée chez Frédéric Vallensant, éleveur de 220 chèvres saanen à Germolles-sur- Grosne. Cet éleveur de 47 ans s’est installé une première fois sur une exploitation à quelques kilomètres de là en 1998 avec un associé. En 2008, il a voulu passer à un système plus herbager tout en souhaitant travailler seul et a donc migré avec son cheptel sur la colline d’en face. « L’installation n’a pas été de tout repos, il y a eu une conjoncture de facteurs négatifs à cette période, témoigne l’éleveur qui livre la totalité de sa production à Agrial. Je suis passé d’une alimentation en bâtiment à un maximum de pâturage, mes chèvres ont donc perdu en production. En même temps, il y avait la crise du lait de chèvre et, à peu près au même moment, j’ai eu des problèmes sanitaires, dus au regroupement de deux troupeaux, qui ont fait chuter la production. Somme toute, cela ne fait que trois ans que je me dégage réellement du revenu ».

Frédéric Vallensant a enfin atteint son point d’équilibre, avec un bon nombre de chèvres, et avec une moyenne de production comprise entre 700 et 750 litres de lait par chèvre. Il souhaiterait parvenir à augmenter les volumes. Pour cela, il travaille sur la qualité de l’herbe de sa trentaine d’hectares de prairies naturelles, qu’il complète de dix hectares de luzerne et de trèfle violet.

Il travaille également sur la génétique par une sélection de boucs ayant une descendance de bonnes laitières autant en qualité qu’en quantité. Les installations compensent à peine les arrêts En 2017, il valorisait en moyenne les 1 000 litres à 650 euros. Sa production part sur le site Agrial de Valcrest, dans la Drôme. Clémence Duplessy, technicienne d’Agrial pour la filière caprine dans le sud-est, a fait part des objectifs et inquiétudes du groupe coopératif à l’occasion de la présentation de la filière caprine régionale : « la production de lait de chèvre dans la région a de l’avenir. Son salut passera notamment par la valorisation des produits par les prix et les marques. Cependant, nous sommes tous conscients de la problématique des reprises d’exploitations qui sont toujours trop peu nombreuses et aujourd’hui, alors que nous voudrions voir notre production de lait français augmenter, les nouvelles installations compensent tout juste les arrêts ». Frédéric Vallensant est un exemple de persévérance puisque, aujourd’hui, après tant de difficultés rencontrées lors de son installation, il parvient à vivre de son travail.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Êtes-vous souvent au bureau ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui