La chèvre 21 avril 2003 à 15h53 | Par Heifer France

Elevage caprin/Solidarité mondiale - Avec Heifer France, les chèvres peuvent faire le printemps

Aider des familles démunies des pays en développement en leur procurant des chèvres, des équipements et de la formation dans un esprit de solidarité est le projet développé par l´association de solidarité internationale Heifer France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Donner des chèvres pour aider des familles sans ressources. C´est le pari tenu par l´équipe d´Heifer France. Cette association de solidarité internationale à but non lucratif lutte contre la pauvreté dans les pays en développement en finançant des projets d´élevage familiaux.
Créée sur l´initiative d´André Decoster, ancien éleveur de chèvres, l´association est spécialisée dans les projets d´élevages caprins. « Les qualités de la chèvre : la richesse de son lait, la mise bas dès l´âge d´un an, son adaptation à tous les reliefs et climats, et le savoir-faire français dans l´élevage caprin sont des atouts essentiels pour la réussite de nos projets », précise André Decoster.
Chaque famille, choisie parmi les plus pauvres et les plus motivées, reçoit plusieurs chèvres, du matériel agricole, ainsi qu´une formation pour la conduite de l´élevage et la fabrication de fromages.

Est-ce de l´assistanat ? Non, du micro-crédit en animaux. Tous les projets sont basés sur le principe du « passage du don » : pour chaque chèvre reçue, les familles s´engagent à faire don d´une chevrette née de l´élevage à une autre famille. Ce principe responsabilise les bénéficiaires, favorise la solidarité et permet peu à peu à une communauté entière de profiter de cette aide. L´élevage procure aux familles une alimentation plus équilibrée, une source de revenus. Cette idée a déjà fait ses preuves depuis 1947, lorsque, dans le cadre du Plan Marshall, des fermiers américains ont décidé d´aider des agriculteurs polonais en leur procurant des vaches plutôt qu´une aide financière. Cette initiative avait contribué à reconstituer une partie du cheptel de la Pologne. Cette action qui a fait tache d´huile est aujourd´hui la vocation de plusieurs associations dans le monde réunies au sein du réseau Heifer International.
©Heifer


Au Kosovo, l´espoir retrouvé grâce à l´élevage
Les conflits au Kosovo qui ont pris fin en juin 99 ont laissé un pays dévasté. A leur retour d´exil, des milliers de familles privées de leurs principales ressources ont dû compter sur l´aide internationale pour reconstruire les habitations et subvenir aux besoins vitaux.
A Skenderaj et Malisheve, dans la vallée de la Drenica, plus de 80 % des maisons avaient été détruites et plus de 50 % du cheptel avait été décimé. Basés sur la forte tradition caprine de la région, trois projets d´élevages de chèvres alpines ont été développés depuis début 2000. Près de 300 chèvres mâconnaises ont été envoyées de France pour être distribuées à 25 familles. Grâce au passage du don, 47 familles ont pu créer un élevage. La viabilité du projet est basée sur l´aide technique et la formation assurée par Heifer France et sur le suivi de coordinateurs locaux. Depuis 2002, la priorité est de mettre en place une activité durable de fromagerie destinée non seulement à nourrir les familles mais à générer des revenus pour favoriser leur autonomie.
©Heifer


La fromagerie : une solution pour le développement rural
En mai et juin 2002, Claude Rémond, agricultrice et fromagère dans le Tarn, est partie former les familles d´éleveurs à la fabrication de fromage de chèvre de type Crottin. « J´ai accepté de participer à ce projet car il apporte une solution constructive à long terme à des familles privées de ressources », explique t-elle. « Cette mission impliquait de consacrer deux semaines pour transmettre un savoir-faire et les aider à trouver des solutions techniques face aux contraintes locales. Ma première visite début mai a été un véritable choc. Même les descriptions les plus réalistes ne m´avaient pas préparée à une telle découverte. Ces familles rurales vivent dans des conditions comparables à celles que nous connaissions il y a plus de cinquante ans. Ce peuple beau et jeune - la moyenne d´âge au Kosovo est de 27 ans - ne demande pourtant qu´à s´en sortir. Nous devons les aider pour qu´ils ne soient pas obligés de quitter leur village.

Cette expérience a été très riche sur le plan humain. Le regard des femmes et leur envie d´apprendre, la surprise et le sourire des enfants goûtant du fromage frais laissent des souvenirs inoubliables. La réussite du programme passe par l´implication des femmes qui peuvent s´occuper du troupeau et fabriquer le fromage. Notre présence et nos efforts leur apportent un grand réconfort et les motivent. Les enfants, qui ont un rapport affectif avec les chèvres, participent pleinement à l´élevage. Cette activité représente aussi une chance pour eux d´être scolarisés : les écoles étant souvent éloignées, le revenu dégagé peut permettre aux familles de payer le transport scolaire assuré par des entreprises privées. »
©Heifer


Les conditions locales difficiles : le climat, le manque d´électricité, les routes impraticables, multiplient les problèmes à résoudre pour développer une activité économique organisée.
« Chaque solution apportée soulève une nouvelle difficulté à surmonter. Les premiers résultats sont toutefois encourageants. Lors de la seconde mission, j´ai constaté que la plupart des familles avaient réussi à fabriquer du fromage malgré les conditions défavorables. Les progrès permettent d´être optimistes. Les engagements ont jusqu´à présent toujours été tenus, que ce soit de la part de l´organisation Heifer France que par les coordinateurs locaux et les éleveurs. ». Aujourd´hui 26 familles fabriquent du fromage.

« Des associations d´éleveurs ont été créées au niveau des cantons », ajoute Olivier Trouille, responsable français du programme. « En octobre, un événement a été organisé pour le passage du don au cours duquel six nouvelles familles ont reçu plusieurs chèvres. Une équipe locale de Heifer Kosova assure désormais l´assistance technique, veille au passage du don, aide les éleveurs à développer leur cheptel et à augmenter la production laitière. La vente collective de fromages, destinés aux habitants, aux commerces et aux restaurants des villes, est prévue pour avril 2003. »
Ce projet a fait des petits. Un nouveau programme au Kosovo est prévu dans l´enclave serbe de Vushtrri, implantée en territoire albanais. Les maires des villages concernés et les responsables albanais de Heifer Kosova soutiennent cette initiative favorisant la paix et le rapprochement des communautés. Quinze familles recevront bientôt 6 à 8 chèvres pour créer une mini-ferme.


Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui