La chèvre 22 octobre 2004 à 15h06 | Par Jean-Claude Le Jaouen

Elevage caprin à l´étranger - Au Vietnam, aide au développement laitier caprin

C´est au profit des petits paysans vietnamiens qu´un programme d´aide au développement laitier caprin a été mis en place avec création de fromageries et lancement de fromages locaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il n´existe pas de tradition pour la production de lait au Vietnam et, par conséquent, pour la consommation de produits laitiers que ce soit en lait liquide ou en produits transformés.
Dans ce pays tropical, l´agriculture occupe une place importante avec 52 millions de paysans pour une population totale de 78 millions d´habitants. Les productions végétales y prédominent largement avec en premier lieu, le riz base de l´alimentation, mais aussi le maïs, le soja, la canne à sucre, le café, etc. L´élevage concerne essentiellement les porcs, les bovins, les buffles, les volailles et les chèvres. Les bovins et les buffles servent surtout à la traction pour les cultures et les transports.
La population totale de chèvres est de 780 000 têtes dont la quasi totalité est élevée pour la production de viande. Une race locale appelée Bach Thao dont les effectifs avoisinent 15 000 têtes a été améliorée pour la production de viande et de lait.
Comme pour toutes les productions animales, l´élevage caprin est essentiellement pratiqué par des petits paysans utilisant les ressources alimentaires locales : pâturage, feuilles d´arbres et résidus végétaux des cultures notamment la paille de riz.

Les pâturages sont généralement réduits aux seules bandes de terre entre les parcelles pour la culture du riz et les endroits non cultivables. Comme dans la plupart des pays d´Asie, une des fonctions importantes des animaux élevés est de procurer du fumier utilisé pour fertiliser les terres en cultures.
L´élevage caprin joue un rôle important et représente une source de revenu pour les paysans les plus pauvres qui n´ont pas les moyens de posséder des bovins, en particulier dans le Nord du Vietnam qui concentre 72 % des effectifs caprins nationaux.
La production totale de viande caprine est évaluée à 35 700 tonnes dont 75 % est consommée dans les villes et la production de lait à 8100 tonnes dont 75 % est auto consommée par les familles paysannes. Les prix des produits caprins connaissent une hausse plus rapide que celle des autres produits en raison de la forte demande. C´est ainsi qu´un kilo de viande caprine est vendu deux fois plus cher qu´un kilo de viande de bovin.


Le projet de développement rural
Afin de développer la production caprine, le ministère de l´Agriculture et du Développement rural a créé un Centre de recherche sur la chèvre et le lapin dont l´objectif est d´évaluer le potentiel de productivité en viande et en lait des races locales. En 1994 des importations de chèvres des races Barbary, Jumnapary et Beetal en provenance de l´Inde ont été réalisées afin d´en évaluer l´intérêt, en particulier pour les petits paysans des zones montagneuses. En janvier 2002, le gouvernement du Vietnam a mis en place un programme pour développer la production caprine avec l´introduction de deux nouvelles races laitières (Saanen, Alpine) et d´une race à viande (Boer) provenant des USA. En raison d´une demande croissante de lait et de produits laitiers pour les populations rurales et urbaines un projet intitulé « Amélioration du bien-être des petits producteurs pour la production laitière en utilisant les ressources locales » a été financé en 1996 par la FAO et exécuté par le service de la Production animale, ceci à la demande du gouvernement du Vietnam.
Paillettes d´insémination. L´utilisation des taureaux de races laitières a baissé de près de 5 % en 2003. ©B. Compagnon

Le concept original de ce projet était de fournir une assistance pour la formation des éleveurs sur les systèmes de production laitière à partir du bétail local et des chèvres Bach Thao nourries avec les ressources locales pour produire du lait, de la viande, du gaz et des engrais au niveau de la ferme et de proposer des moyens pour la transformation du lait. L´action a été mise en place dans cinq zones différentes du pays, dont celle du Centre de recherche qui se situe à Sontay, dans la province de Hatay. Compte tenu d´une nouvelle politique d´importation de poudre de lait de vache décidée par les autorités, rendant plus aléatoire l´intérêt de développer la production locale de lait de vache, la décision a été prise de concentrer le projet sur le seul secteur caprin.

Le refus de centrifugeuse en compostage est placé dans un couloir d´une cinquantaine de mètres, muni d´un retourneur automatisé, visible au fond du couloir. ©C. Gérard

165 chèvres distribuées aux petits fermiers
Sur chacun des cinq sites du projet 165 chèvres furent distribuées aux petits fermiers avec obligation de rendre le même nombre d´animaux après deux ans, à la fin du projet, afin de permettre une nouvelle distribution d´animaux auprès des autres producteurs. Sur chaque site les travaux ont été conduits en relation avec des associations féminines. Les formations et démonstrations conduites dans le cadre du projet à l´attention des éleveurs ont porté sur les réalisations suivantes, sachant qu´au total près de 600 producteurs en ont bénéficié :
- Démonstrations pour la construction de petits enclos surélevés pour l´hébergement des chèvres, avec essentiellement des planches et des bambous.

- Promotion de l´utilisation des feuillages pour l´alimentation des chèvres qui étaient parquées. L´arbre à fruits (jack fruit tree) ou Artocarpus heterophilus se trouve dans de nombreux jardins dans tout le Vietnam. Cet arbre planté originellement pour la consommation et la vente de fruits possède des feuilles qui peuvent être très facilement utilisées pour la nourriture des chèvres. Ceci présente une alternative à l´utilisation de l´arbre quand la vente des fruits n´est plus intéressante. L´introduction de nouvelles variétés d´arbres : le Trichantera Gigantea venant de Colombie et l´arbuste Flemengio Macriphylla des Philippines a donné de bons résultats. Ces arbres se sont très bien adaptés au Vietnam et ont donné d´excellents résultats pour la nutrition animale.
- Promotion pour l´installation, dans les fermes de chèvres laitières, de biodigesters en plastique. Le coût total pour l´achat et l´installation de ces biodigesters est de 50 $. Ces biodigesters servent à produire du gaz pour cuire les aliments de la famille. Au total 116 unités furent installées et ont fonctionné.

- Installation d´une micro fromagerie au centre de Sontay. Bénéficiant, dès le début du projet de la présence de chèvres en lactation au centre de recherche il a été possible de tester les ustensiles fabriqués localement pour la cuisine pour leur utilisation comme matériel de fromagerie. Des essais de fabrication des fromages ont été réalisés.
Le fromage au lait de chèvre pasteurisé produit est de type essentiellement lactique et peut donc s´affiner pendant une période allant de 15 jours à 2 mois. Seuls les bactéries lactiques et le coagulant furent achetés à l´extérieur du pays.
L´objectif de la fromagerie était de produire un fromage de haute qualité hygiénique et gustative afin de le vendre dans les magasins les plus renommés des grandes villes et des restaurants pour touristes du Vietnam. La présentation fut soignée avec un emballage en rafia pour lui donner un aspect traditionnel et une étiquette avec toutes les informations nécessaires pour le consommateur.

Un des objectifs poursuivi était aussi d´obtenir une bonne valorisation du lait de chèvre pour les petits éleveurs. Dans la province de Hatay 1500 kg de fromage furent ainsi produits pendant les 16 mois qui ont suivi la mise en route de la fromagerie. Dans les provinces du Nord et du Centre, pendant les 5 à 8 mois après l´installation des fromageries la quantité de fromage fabriquée était de l´ordre de 100 à 120 kg. Le kilo de fromage était vendu dans les restaurants d´Hanoï à 22,70 $, ce qui permettait de rémunérer le producteur environ deux dollars par litre de lait de chèvre.

Une collecte de lait de chèvre a été mise en place dans plusieurs villages et régions, les éleveurs apportant chaque jour leurs quelques litres de lait. Les volumes collectés dans chaque village était ensuite transférés dans la fromagerie la plus proche. Ce système a permis d´augmenter de près de 50 % le revenu des familles ayant reçu des chèvres dans le cadre du projet. Au total, 286 producteurs ont bénéficié du programme dont la réussite a été couronnée par l´attribution, en 2001, du prix Edouard Saouma de la FAO. Aujourd´hui, le projet permet de faire participer de nouveaux producteurs qui, à leur tour, reçoivent des animaux et un appui technique adapté. La production fromagère connaît un franc succès, car les fromages produits ne satisfont pas la demande existante à Hanoï.
La fabrique d´aliment est composée majoritairement de matériel d´occasion refait à neuf. ©C. Gérard

En Angleterre, une vache avec ses trois filles nées après insémination avec des doses de semences sexées de Knightingale, Principal et Shaker.©Cogent


Remerciements : Cet article a été rédigé grâce à la documentation mise à disposition par Jean-Claude Lambert et Frédéric Lhoste de la FAO ainsi que les données du Centre de recherche sur la chèvre et le lapin à Sontay.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Ressentez-vous les conséquences de la sécheresse ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui