La chèvre 02 mai 2008 à 15h44 | Par Damien Hardy

Elevage bio - La Coopérative laitière de la Sèvre encourage ses producteurs à se convertir

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En rachetant en 2005 la fromagerie de Fontenille basée à Chef-Boutonne (79), la coopérative laitière de la Sèvre (CLS) a récupéré les 365 000 litres de lait de chèvre biologique produits par trois éleveurs bio. Elle a ainsi découvert qu´un marché important existait pour les fromages bio. « Avec le bio, nous complétons notre gamme de fromage au lait cru et moulé à la louche » explique Sébastien Simon, responsable de la production à Sèvre-et-Belle.
Développant un atelier de fromages à pâte pressée sur son site de Celles-sur-Belle, la coopérative a souhaité développer la collecte en demandant l´appui d´Agrobio, l´association de développement de l´agriculture biologique en Poitou-Charentes. « La demande en fromage biologique est très forte et on est en rupture en permanence » décrit le responsable de production. Reste à trouver le lait biologique parmi les coopérateurs et pas trop loin.


Un prix d´achat de 690 euros/1000 litres
Pour 2008, CLS a proposé une grille tarifaire d´achat du lait biologique à un prix moyen de 690 euros les 1 000 litres, soit un bonus de 220 euros par rapport au lait de chèvre conventionnel. Sur la centaine de coopérateurs de CLS, quelques-uns ont été intéressés et l´un d´eux devrait se convertir en mai 2008. Disposant d´un parcellaire intéressant pour répondre à l´obligation de pâturage, cet éleveur de 200 chèvres a déjà un système alimentaire autonome qui lui évite d´acheter l´alimentation biologique à l´extérieur. Il se prépare à connaître deux années difficiles financièrement puisque, pendant les deux ans de la conversion, le lait sera payé au niveau conventionnel. En revanche, à partir de la troisième année, les simulations basées sur ses données technico-économiques lui permettent d´espérer de bons résultats. « Il se crée une dynamique intéressante autour de la laiterie » apprécie Catherine Petit, en charge des études à Agrobio. « Les éleveurs qui se convertissent bénéficient de formations techniques et de parrainage par des producteurs bio en place depuis longtemps » ajoute-t-elle.
La fromagerie de Fontenille produit environ 100 tonnes de fromages de chèvre biologique par an. ©D. Hardy

Pour en savoir plus
Voir dossier de Réussir La Chèvre de Mars-Avril 2007. (La Chèvre nº 285, p. 19 à 31)

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

La revue La chèvre a 60 ans : racontez vos souvenirs avec le magazine.

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui