La chèvre 26 juin 2017 à 08h00 | Par Alice HUBERT, chargée d’étude sur la relation traite-santé mammaire en élevages caprins à l’Institut de l’Élevage

Vérifiez la fin de traite avec dépose automatique

Les contrôles Opti'traite ne vérifie pas les déposes automatiques. Seul le contrôle spécifique Dépos’Traite permet de repérer le dysfonctionnement de certains postes. Conseil d'Alice Hubert de l'Institut de l'élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Selon les données d’Opti’Traite, environ 800 élevages caprins sont équipés d’une dépose automatique des faisceaux trayeurs. Une enquête téléphonique, auprès de 75 éleveurs équipés, a montré qu’à part cinq éleveurs mécontents, les éleveurs sont plutôt satisfaits de leur système. Certains passent quand même en mode manuel pour les chèvres longues à traire. Aucun n’avait fait de contrôle de dépose mais tous pensaient que c’était réalisé par Opti’Traite. Pourtant, seul le contrôle spécifique Dépos’Traite permet de repérer le dysfonctionnement de certains postes.

Prenez le temps de vérifier que la fin de traite se passe correctement. Si vous observez une traite incomplète ou, au contraire, de la surtraite sur tous les postes, il s’agit probablement d’un réglage inadapté du seuil de fin de traite ou des temporisations trop longues. Généralement, la temporisation finale est réglée pour s’enclencher lorsque le débit d’éjection du lait descend sous les 250 grammes de lait par minute. La temporisation initiale est souvent réglée entre 45 et 60 secondes et la temporisation finale entre 10 et 20 secondes. Votre conseiller traite et votre concessionnaire peuvent vous aider à adapter ces seuils en fonction de votre troupeau. S’il y a de la surtraite ou une traite incomplète uniquement sur certains postes, c’est peut-être lié à l’encrassement de la sonde sur les capteurs de débit, un dysfonctionnement sur le paramétrage électrique ou des capteurs de débit mal positionnés. Le contrôle Dépos’Traite permettra de bien cibler les postes à problèmes et mesurera l’homogénéité entre les postes. Ce contrôle est à réaliser tous les trois ou quatre ans ou dès que l’on observe un problème comme des congestions sur les trayons des chèvres. Depuis sa mise en place en 2013 sur les installations caprines, 110 contrôles Dépos’Traite ont déjà été réalisés par l’un des 150 agents qualifiés.

De nombreuses fiches pratiques sur la traite des chèvres sont à consulter sur http://idele.fr/filieres/caprin/publication/idelesolr/recommends/dossier-traite-caprine.html

Le capteur de débit détecte le passage du lait
et commande la coupure du vide et éventuellement
le retrait des gobelets par le vérin.
Le capteur de débit détecte le passage du lait et commande la coupure du vide et éventuellement le retrait des gobelets par le vérin. - © Idele/Infographie Réussir

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Faut-il suivre une formation caprine avant de s’installer ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui