La chèvre 12 novembre 2014 à 08h00 | Par V. Bargain

Un bâtiment chevrettes bien adapté et bien ventilé

Yannick et Olivier Basty ont mis en place un bâtiment pour les chevrettes et chevreaux avec ventilation dynamique et séparation des phases lactées et post-sevrage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans la nurserie, les extracteurs évacuent plus facilement l’air lourd et humide lié à la phase lactée.
Dans la nurserie, les extracteurs évacuent plus facilement l’air lourd et humide lié à la phase lactée. - © V. Bargain

"Jusqu’en 2013, nos chevrettes étaient élevées dans un ancien bâtiment en tôle, non isolé et peu pratique, expliquent Yannick et Olivier Basty qui élèvent 600 chèvres et 20 vaches allaitantes sur 111 hectares à Azay-sur-Thouet dans les Deux-Sèvres. Comme nous avons développé le troupeau et investi dans la génétique pour améliorer les performances des chèvres et vendre des reproducteurs, un nouveau bâtiment était devenu indispensable. »

Le bâtiment, de 56 mètres de long sur 12 mètres de large, a été bâti à partir de la charpente d’un ancien poulailler. L’ensemble de la toiture est isolé grâce à des plaques de mousse polyuréthane de 40 mm d’épaisseur et les côtés sont recouverts d’un bardage bois.

Le bâtiment est séparé en deux parties indépendantes, une pour la phase lactée des chevrettes jusqu’à 3 mois et l’autre pour le post-sevrage, de 3 à 12 mois. « Pour rentabiliser l’investissement, nous avons deux périodes de mise bas, expliquent les éleveurs. Or, les besoins en ventilation et température des chevrettes évoluent avec l’âge. De plus, au plan sanitaire, ce n’est pas idéal de mélanger des animaux d’âges différents. Nous avons donc souhaité avoir deux parties distinctes, une pour la nurserie et l’autre pour le postsevrage. »

 

La suite dans La chèvre n°325 de novembre-décembre 2014 p36

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

L'élevage caprin est-il écologique ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui