La chèvre 23 mai 2013 à 10h30 | Par D. Hardy

Suite à la table ronde - Les éleveurs maintiennent la pression sur le prix du lait

Les producteurs de lait de chèvre s'impatientent de la médiation entre les laiteries et la grande distribution et attendent une hausse rapide du prix du lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les éleveurs demandent que les négociations aboutissent rapidement sur une revalorisation importante du prix du lait de chèvre.
Les éleveurs demandent que les négociations aboutissent rapidement sur une revalorisation importante du prix du lait de chèvre. - © D. Hardy

Suite à la table ronde entre éleveurs, laiterie et GMS du 8 avril dernier, Jacky Salingarde, le président de la Fnec, et Dominique Verneau, le président de l’Anicap, ont rencontré Francis Amand, le médiateur des relations commerciales pour rappeler la demande des producteurs : une hausse de 50 euros les mille litres sur toute l’année 2013 en plus de celles déjà obtenues en début d’année. Les transformateurs espèrent obtenir ces possibilités grace à la médiation et à la réouverture des négociations avec la grande distribution.

La Fnec insiste sur l’obligation de réussir pour la filière caprine. "Aujourd’hui, transformateurs et distributeurs sont tous conscients de l’urgence de revaloriser le prix du lait de chèvre aux producteurs pour éviter l’effondrement de la production en France" rappelle la fédération dans un communiqué. La Fnec reste donc en contact très étroit avec le médiateur pour que cette hausse nécessaire de 50 euros soit effective rapidement.

Dans son communiqué du 15 mai, dédié au lait de vache, le médiateur des relations commerciales fait mention du lait de chèvre et propose que « les opérateurs concernés adoptent un dispositif similaire à l’égard des producteurs de lait de chèvre, également affectés par une conjoncture très difficile. La Médiation des relations commerciales agricoles énoncera prochainement les termes financiers de ce dispositif en tenant compte de la capacité contributive de chacun des intervenants dans cette filière. »

Pour maintenir la pression, la FNSEA et les JA des Deux-Sèvres ont manifesté leur colère le vendredi 17 mai devant la préfecture de Niort. Mercredi 29 mai, ce sont les syndicats caprins de Poitou-Charentes – Vendée qui prévoient un pique-nique et un sitting devant la plateforme d’Eurial à La Crèche (79).

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Adhérez-vous à une coopérative ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui