La chèvre 06 janvier 2009 à 10h51 | Par V. bargain

Paillage - Choisir l'équipement de paillage en fonction de ses besoins

Pour gagner du temps, beaucoup d’éleveurs se posent la question du paillage mécanique. Devant les nombreuses solutions proposées, ils se demandent laquelle est la plus adaptée à leurs besoins. Retrouvez la liste des fabricants et leur principaux modèles dans le tableau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le paillage mécanisé peut se combiner à la distribution de foin et faire gagner du temps.
Le paillage mécanisé peut se combiner à la distribution de foin et faire gagner du temps. - © D. Hardy

Synonyme de confort il y a quelques années, le paillage mécanique est devenu aujourd’hui plus courant. Agrandissement, raréfaction de la main-d’oeuvre et recherche d’une moindre pénibilité amènent à vouloir mécaniser ces tâches fastidieuses et qui prennent du temps. Sur le marché, plusieurs solutions existent. Les plus classiques sont les pailleuses à turbine, dans lesquelles la balle est amenée par un tapis jusqu’à un démêleur, rouleau équipé de sections qui déroule la paille et recoupe éventuellement les brins longs. La paille est ensuite envoyée dans une turbine équipée de pales qui la projette à une distance de 3 à 18 m, par l’intermédiaire éventuellement d’une goulotte.

Sur certaines pailleuses distributrices, le démêleur, mécanique et non hydraulique, permet de dérouler des balles de foin ou d’enrubannage. Celui-ci est ensuite distribué par la turbine, qui tourne alors moins vite qu’en mode paillage, et par une goulotte. D’autres désileuses pailleuses sont équipées à l’arrière d’une pelle permettant de charger de l’ensilage, qui est ensuite distribué à l’auge par la turbine et une goulotte.

Le paillage très doux n'engendre pas beaucoup de poussière.
Le paillage très doux n'engendre pas beaucoup de poussière. - © V. Bargain

Plus récemment sont apparues les dérouleuses pailleuses qui associent le principe de déroulement des balles de foin ou d’enrubannage des dérouleuses et un système de projection de la paille. Sur certaines machines, la projection se fait latéralement grâce à un peigne équipé de doigts.Avec parfois une plate-forme pivotante qui permet de pailler des deux côtés. Sur d’autres, à système axial, la paille tombe à l’arrière sur deux disques en rotation qui dispersent la paille sur les côtés.

L’avantage principal des pailleuses à turbine est qu’elles projettent la paille jusqu’à 15- 18 m. Mais la paille étant projetée violemment, la poussière est importante. Les dérouleuses pailleuses au contraire assurent un paillage plus doux, engendrant moins de poussière et de risques de projection de cailloux. L’optimum étant atteint avec les machines à disques qui ne paillent que sur 2 à 3 m de chaque côté. Mais dans les deux cas, la portée est limitée à 5-7 m.

Une pailleuse à turbine projette la paille plus loin, mais avec plus de poussière.
Une pailleuse à turbine projette la paille plus loin, mais avec plus de poussière. - © DR

"En caprin, le premier critère est la poussière engendrée, estime Christophe Béalu, conseiller caprin à la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres. La poussière peut entraîner des problèmes respiratoires, des conjonctivites, et abîmer le matériel de traite qui est souvent proche de l’aire paillée. Comme les bâtiments sont en général moins hauts et moins aérés qu’en bovin et que les aires paillées dépassent rarement 5 m de large, une dérouleuse pailleuse semble plus adaptée qu’une pailleuse à turbine. » Tout dépend toutefois de l’activité de l’éleveur.

Sur un élevage important ou associant caprins et bovins, une pailleuse à turbine peut s’avérer nécessaire, notamment pour pailler les stabulations des bovins. « Les éleveurs recherchent de plus en plus des machines polyvalentes assurant le paillage et la distribution du fourrage, pour limiter les investissements et ne pas avoir à atteler et dételer en permanence » constate Pierrick Blanchard, de la société Khun. Le choix doit aussi tenir compte de la configuration des bâtiments. « S’il y a un couloir, une dérouleuse pailleuse latérale convient, indique Michel Calvet, directeur commercial chez Altec. Mais s’il faut entrer sur l’aire paillée, une dérouleuse pailleuse à disques sera plus adaptée. »

La maniabilité de la machine doit aussi être prise en compte, associée à la largeur des couloirs et des aires paillées. Autre point important: la présence d’un système de chargement des balles, de plus en plus recherchée pour ne pas avoir à démarrer un autre tracteur pour charger la pailleuse. Enfin, le format des balles et la qualité de la paille doivent également être pris en compte (des pailleuses pour balles cubiques peuvent accepter des balles rondes mais pas l’inverse, une paille de mauvaise qualité nécessitera un démêleur mécanique…).

La gamme de pailleuses s'étend de la plus petite à la plus grosse.
La gamme de pailleuses s'étend de la plus petite à la plus grosse. - © V. Bargain

A quel prix ?

■ Dérouleuse pailleuse sur tracteur : 5 à 8 000 euros

■ Dérouleuse pailleuse sur télescopique: autour de 9 500 euros

■ Pailleuse à turbine : 10- 12000 euros

■ Pailleuse désileuse distributrice : 20 000 euros

■ Pailleuse automotrice : 24 à 31 000 euros

■ Pailleuse suspendue : 15 à 18 000 euros (hors rails et installation électrique, qui peuvent doubler le prix)


Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Savez-vous où va votre lait ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui