La chèvre 28 juin 2016 à 08h00 | Par D'après le "Guide pastoral caprin" coécrit par C. Aragni, D. Baron, E. Brosse-Genevet, S. Debit, J. Fabre, L. Garde, A.-L. Gouty, A. Méchain et P. Thavaud

Nourrir ses chèvres grâce aux parcours

Les parcours fournissent aux animaux une alimentation à faible coût et sont bien valorisés par les chèvres. Un pilotage précis est nécessaire pour maintenir la production laitière et pérenniser la ressource.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les chèvres sont très attirées par le feuillage.
Les chèvres sont très attirées par le feuillage. - © D. Hardy

Dans le Midi de la France, les systèmes d'élevage sont largement déployés sur des parcours. Les pelouses sèches ou humides plus ou moins embroussaillées, les landes et les sous-bois, participent ainsi largement à la ration annuelle des animaux. Ancrées dans des traditions séculaires, ces pratiques mobilisent néanmoins une grande technicité. En effet, la production laitière est très sensible aux conditions alimentaires quotidiennes dont les variations sont immédiatement visibles dans le tank à lait. Les éleveurs doivent donc adapter en permanence les apports alimentaires à la production de lait souhaitée. Par ailleurs, l'alimentation pastorale des chèvres est spécifique car, à la différence d'autres espèces, elles sont très attirées par le feuillage des arbustes qui peuvent représenter une part importante de leur ration sur parcours ligneux. Or, le cycle de renouvellement des arbustes n'a rien à voir avec celui de l'herbe, ce qui induit des modes de gestion pastorale spécifiques.

Les éleveurs ont longtemps manifesté une certaine défiance vis-à-vis des ressources pastorales, jugeant leur utilisation incompatible avec un niveau de production élevé ou trop complexe pour des systèmes fromagers fermiers déjà exigeants en main-d'oeuvre. Mais la mise en place des appellations pélardon (2000) et banon (2003), dont les cahiers des charges engagent à sortir les troupeaux entre 180 et 210 jours par an, a modifié le regard des éleveurs. Dans le même temps, la hausse des coûts d'alimentation les a poussé à rechercher une plus grande autonomie et les collectivités locales ont commencé à encourager l'élevage pastoral pour diminuer le risque d'incendie dans les massifs forestiers méditerranéens. Les élevages caprins pastoraux présentent une grande diversité de systèmes de production pour s'adapter à la diversité des contextes.

Au niveau géographique par exemple, une exploitation bénéficiant du climat méditerranéen pourra rechercher une autonomie alimentaire au pâturage toute l'année, alors qu'une exploitation plus montagnarde devra assurer une alimentation à l'auge l'hiver. Les surfaces mobilisables et la sécurité foncière seront aussi déterminantes pour définir une stratégie d'alimentation, de même que le potentiel de production des animaux, et la main-d'oeuvre disponible pour la conduite du troupeau, la fabrication et la commercialisation. Par ailleurs, plus l'exploitation mobilise de surfaces de parcours, plus elle se confronte à des enjeux de territoire, pouvant représenter des opportunités mais aussi des contraintes que l'éleveur aura à négocier : chasse, fréquentation de loisir, enjeux écologiques... et l'arrivée des loups représente une menace nouvelle.

Plus d'infos dans le Guide pastoral caprin et retrouvez la suite dans le dossier de La Chèvre n°335 de juillet-août 2016

  • Diversité, relief et recouvrement font la valeur d'un parcours - Trois niveaux de parcours caprins
  • Une alimentation adaptée à chaque séquence - Suivre l'évolution des besoins des chèvres
  • Faire pâturer des parcours demande du savoir-faire - Gardiennage et complémentation

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Le vétérinaire vient-il souvent chez vous ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui