La chèvre 08 décembre 2011 à 22h23 | Par D. Hardy

Manifestation - Les éleveurs laitiers appelés à manifester mardi 13 décembre

La Fnec appelle les éleveurs de chèvres à se mobiliser pour le maintien des prix du lait en 2012, pour une réelle adaptation de l’offre à la demande et pour arrêter la spirale à la baisse des prix des fromages.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La Fnec appelle à la mobilisation les éleveurs de chèvres de toute la France pour un grand rassemblement le mardi 13 décembre 2011 à Surgères (17). Par cette action, la fédération des éleveurs de chèvre veut réaffirmer son refus de voire toute baisse du prix du lait payé au producteur. Car, en cas de baisse, la Fnec craint que "toute la filière caprine ne soit entraînée dans une nouvelle spirale de dévalorisation qui peut entrainer la disparition de plus d’un quart des producteurs".

Dans son communiqué, la Fnec appelle les éleveurs à se rassembler Le mardi 13 décembre 2011 à 11h00 au siège de l’Association Centrale des Laiteries à Surgères en Charente-Maritime.

La fédération des éleveurs rappelle que "la crise du lait de chèvre est caractérisée par des surstocks importants et une guerre commerciale livrée entre les principales entreprises depuis 2 ans".

" Les prix de vente industriels (sortie usine) ne cessent de diminuer depuis 2009, exerçant une pression de plus en plus forte sur le prix du lait payé aux producteurs. Les premières victimes de cette dévalorisation sont les producteurs."

Les éleveurs refusent toute baisse du prix du lait.
Les éleveurs refusent toute baisse du prix du lait. - © D. Hardy

Pour la Fnec, "les éleveurs ne peuvent pas supporter une nouvelle baisse du prix du lait car ils ont déjà été mis en difficulté par les baisses successives en 2 ans (autour de 50 € depuis de début de la crise) qui n’ont pas eu d’effet positif de reprises des marchés. De plus, la nouvelle grille de paiement du lait à la qualité prévoit des pénalités renforcées allant jusqu’à 90 € / 1000 L pour certains éleveurs. Enfin, en 2011, la sécheresse a touché de plein fouet les éleveurs caprins et les coûts de production sont repartis à la hausse (+ 100 à 140 € / 1000 L) et atteignent des niveaux record."

Par cette mobilisation, "les éleveurs de chèvres demandent à toutes les laiteries :

  • de maintenir le prix du lait de chèvre en 2012
  • de mettre en place une réelle adaptation de l’offre à la demande pour préserver le potentiel économique de notre filière
  • d’arrêter la guerre commerciale et la spirale à la baisse des prix de nos produits !"

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Savez-vous où va votre lait ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui