La chèvre 22 janvier 2013 à 15h21 | Par D. Hardy

Lactations longues - Nouveaux objectifs pour les lactations longues

Une étude du réseau d’élevage caprin Poitou-Charentes, Vendée et Maine-et-Loire met en lumière de nouvelles pratiques de lactations longues. Les éleveurs l’apprécient pour écrêter le pic de travail, pour garder les hautes productrices vides ou pour limiter le risque de mortalité en fin de carrière. Retrouvez le dossier complet dans La chèvre n°314 de janvier/février.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De plus en plus d’éleveurs pratiquent volontairement les lactations longues pour conserver leurs animaux plus longtemps ou pour réduire le travail au moment des mises bas.
De plus en plus d’éleveurs pratiquent volontairement les lactations longues pour conserver leurs animaux plus longtemps ou pour réduire le travail au moment des mises bas. - © D. Hardy

La conduite en lactations longues s’est développée dans les élevages. Aujourd’hui, 70 % des exploitations du réseau d’élevage caprin Poitou- Charentes,Vendée et Maine-et-Loire pratiquent la lactation longue. Dans ces élevages, 15 % des chèvres en moyenne sont conduites ainsi et un quart des élevages ont plus de 60 chèvres en lactation longue. Au début, cette pratique était essentiellement mise en place suite à des échecs de reproduction ou pour recaler les primipares par rapport aux adultes. Aujourd’hui, les éleveurs utilisent les lactations longues pour d’autres raisons : alléger le travail, limiter les problèmes sanitaires autour des mises bas, produire du lait toute l’année, disposer d’une trésorerie régulière, ne plus se soucier de la vente des chevreaux…

 

Et s’il y a quelques années, la lactation longue était une pratique principalement associée au désaisonnement, c’est moins vrai aujourd’hui. Ainsi une enquête auprès de 23 élevages coordonnée par l’Institut de l’élevage montre que les lactations longues se rencontrent autant dans les élevages avec mises bas de saison que ceux avec mises bas désaisonnées.

 

Retrouvez la suite du dossier sur les lactations longues dans La chèvre n°314 de janvier/février :

  • - "Il n'y a que trois bonnes raisons pour faire des lactations longues", Julia Chemarin, chambre d'agriculture de la Vienne.
  • - Quatre grands types de lactations longues
  • - Autant de lait en lactation longue - Inra
  • - "Moins de mise bas avec les lactations longues" - reportage à Vouzailles dans la Vienne
  • - Plus de 650 kilos de lait à 210 jours - Sanders

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Adhérez-vous à une coopérative ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui