Agri79 Informations 13 juillet 2017 à 08h00 | Par Guy du Repaire

La double peine des agriculteurs et éleveurs irrigants du Thouet

Sans irrigation, Assais-les-Jumeaux devrait tirer un trait sur les productions végétales spécialisées et l’élevage. Avec l’arrêt des prélèvements dans le Thouet, les agriculteurs de la commune ne peuvent compter que sur la pluie pour sauver leurs récoltes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dominique Rousseau, Joël Nerbusson Benoît Guérin devant un enrouleur à l’arrêt. Sans irrigation, graines potagères, maïs ensilage et maïs semence sont condamnées.
Dominique Rousseau, Joël Nerbusson Benoît Guérin devant un enrouleur à l’arrêt. Sans irrigation, graines potagères, maïs ensilage et maïs semence sont condamnées. - © G.R.

«Personne n’imaginait que l’on en arriverait à une pénurie d’eau ». Dominique Rousseau comme les autres irrigants de la commune d’Assais ont dû se rendre à l’évidence après les travaux sur le barrage du Cébron qui ont pris du retard à l’automne dernier, mais aussi à cause de la faible pluviométrie de l’hiver.
Sur la commune, l’irrigation est gérée par l’Association syndicale autorisée des exploitants de la plaine d’Assais, soit un tiers des volumes alloués à partir du barrage qui   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri79 Informations

Question du mois

Pensez-vous produire plus de lait ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui