La chèvre 22 janvier 2013 à 11h05 | Par D. Hardy

Industrie laitière - La coopérative Eurial s’allie à Agrial

Les coopératives laitières Eurial et Agrial ont annoncé le regroupement de leurs activités laitières pour devenir le sixième groupe laitier français.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Ludovic Spiers, directeur général d'Agrial, Rémi Pelhate, président de la branche lait d'Agrial, Jean-Luc Rabillard, président d'Eurial, et Olivier Prételat, directeur général d'Eurial.
De gauche à droite : Ludovic Spiers, directeur général d'Agrial, Rémi Pelhate, président de la branche lait d'Agrial, Jean-Luc Rabillard, président d'Eurial, et Olivier Prételat, directeur général d'Eurial. - © DR
Les coopératives Eurial et Agrial ont annoncé leur projet de fusion de leurs activités laitières. La nouvelle entité devrait garder le nom d’Eurial et être basée à Nantes. Après accord des autorités de la concurrence et une préparation de deux ans, Eurial deviendra le sixième groupe laitier français et la deuxième de statut coopératif derrière Sodiaal. Eurial restera le premier opérateur en lait de chèvre français avec de 200 millions de litres transformés chaque année. La collecte en lait de vache approchera les deux milliards de litres annuels. En tout, les 5 200 éleveurs adhérents sont répartis sur un territoire couvrant la Basse Normandie, les Pays de la Loire, la Bretagne, la région Poitou-Charentes et la région Centre. Ses 19 sites industriels emploient 3 600 salariés.

 

Selon le communiqué, le nouveau groupe « confortera ses producteurs par des débouchés bien valorisés et structurés ». Il développera notamment les fromages ingrédients comme la mozzarella fabriquée à Herbignac (44) et le fromage de chèvre avec la marque Soignon, leader depuis dix ans. Agrial apportera son savoir dans l’ultra-frais pour les marques de distributeurs ou la marque Senoble. Cette fusion anticipe la fin des quotas prévue pour 2015. L’union des entreprises vise aussi à trouver des débouchés commerciaux, notamment à l’international. Eurial réalise déjà près d’un quart de son chiffre d’affaires à l’étranger et trois de ses 14 sites industriels sont situés hors de France.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Est-il intéressant d’investir dans la génétique ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui