La chèvre 01 mars 2012 à 14h32 | Par D. Hardy

Crise du lait de chèvre - Les pouvoirs publics nomment un médiateur

150 éleveurs de vaches et de chèvres bloquaient une laiterie vendéenne de Terra Lacta pour annuler une baisse de 30 euros les 1 000 litres. Le ministre de l'Agriculture a nommé un médiateur et rencontrera prochainement les entreprises et les éleveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Devant l’usine « Le Petit Vendéen » à Mareuil, 200 producteurs de chèvres et de vaches ont bloqué le passage à partir de mercredi midi.
Devant l’usine « Le Petit Vendéen » à Mareuil, 200 producteurs de chèvres et de vaches ont bloqué le passage à partir de mercredi midi. - © La Vendée agricole

Depuis mercredi midi, plus de 150 éleveurs caprins et bovins bloquaient le site de Terra Lacta (ex Glac) à Mareuil-sur-Lay en Vendée pour dénoncer la décision du conseil d’administration de baisser de 30 euros les 1000 litres le prix du lait de chèvre à partir du 1er février. Très déterminés, les éleveurs sont restés toute la nuit et toute la matinée afin d’obtenir que Terra Lacta revienne sur sa décision.

Les producteurs ont insisté sur le fait que baisser le prix du lait ne résoudra en aucun cas le problème des surstocks et que la sortie de la crise passera par la maîtrise des volumes collectés.

La mobilisation en grand nombre des producteurs caprins et bovins et la pression exercée par les responsables de la Fnec durant toute la semaine ont porté leurs fruits et ont permis d’obtenir la nomination d’un médiateur, Georges-Pierre Malpel.

Le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, réunira également l’ensemble des acteurs de la filière caprine en tout début de semaine prochaine « pour que des mesures concrètes soient dégagées afin que des perspectives durables soient offertes à cette filière pleine d’avenir ».

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

christophe 31 | 27 mars 2012 à 08:29:54

bonjour, cette baisse du prix du lait dessert également les coopératives collectantes ainsi que tous les transformateurs indépendant. Mon expérience est que lors de mes négociations avec les deux plus grands groupes de distributions français,à chaque fois voilà le discours tenu: "je ne peut accepter aucune hausse; le prix du lait de chèvre baisse". Si le gouvernement veut agir, qu'il impose un prix plancher correspondant au seuil de rentabilité (hors primes) de nos exploitations là ce sera différent. merci

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Faites-vous appel au financement participatif ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui