La chèvre 25 juillet 2012 à 17h37 | Par D. Hardy

Crise du lait de chèvre - La Fnec alerte la grande distribution sur la hausse des coûts de production

La Fédération des éleveurs de chèvres maintient la pression auprès de la grande distribution pour que les laiteries puissent vendre leur fromage plus cher et ainsi augmenter le prix du lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les hausses des prix des fromages en magasin sont nécessaires pour faire face à la hausse du coût de l'alimentation animale en élevage.
Les hausses des prix des fromages en magasin sont nécessaires pour faire face à la hausse du coût de l'alimentation animale en élevage. - © D. Hardy

La Fédération nationale des éleveurs de chèvre (Fnec) a rencontré hier la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) pour l’alerter sur la hausse des charges qui pèse sur les exploitations caprines depuis 2010.

Un communiqué paru le 25 juillet précise qu'alors "que le coût de l’alimentation animale flambe, il est vital pour les producteurs d’obtenir une répercussion de cette hausse vers l’aval. Face à une situation exceptionnelle, l’immobilisme ne peut être de mise."

Alors que les importants surstocks qui paralysaient la filière sont en train de se résorber grace aux efforts de maîtrise de la production, 2013 pourrait bien connaitre une situation inverse avec une pénurie de lait de chèvre. La fédération des éleveurs s'alarme en effet du nombre importants d'éleveurs qui cessent leur activité. Elle appelle les laiteries et la grande distribution à négocier ensemble afin de répercuter la hausse de coût de l’aliment subie par les éleveurs laitiers.

"La filière laitière française ne peut manquer ce rendez-vous. Cette prise de conscience doit aller de pair avec la recherche de la meilleure valorisation possible de tout le lait français" précise le communiqué.

Pour Jacky Salingardes, le président de la Fnec, "il faut retrouver de la confiance dans la filière pour qu'il y ait des producteurs demain. Un éleveur de chèvre travaille aujourd’hui pour deux euros de l’heure ! Ce n'est pas acceptable"

Selon Jacky Salingardes, les représentants de la grande distribution ont semblé être assez réceptifs aux arguments des éleveurs. D'autres rencontres sont prévues cet automne.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

L'élevage caprin est-il écologique ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui