La chèvre 07 février 2007 à 08h00 | Par D.Hardy

CAPR'INOVA A NIORT - Succès du premier salon professionnel caprin

Plus de 2 200 visiteurs se sont pressés à Capr'Inov 2006pour rencontrer la soixantaine d'exposants spécialisés, apprécier le concours d'animaux et s'informer lors des conférences.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rémi Boudaud, président de Capr'Inov, a invité Jean-Michel
Lemetayer, Jacky Salingardes
et Jean-Marie Morisset (président du Conseil général des Deux-Sèvres) à inaugurerCapr'Inov.
Rémi Boudaud, président de Capr'Inov, a invité Jean-Michel Lemetayer, Jacky Salingardes et Jean-Marie Morisset (président du Conseil général des Deux-Sèvres) à inaugurerCapr'Inov. - © La chèvre

Pour un coup d'essai, Capr'Inov avait tout d'un grand. Le premier salon caprin organisé à Niort les 29 et 30 novembre 2006 a su attirer les foules puisque plus de 2 200 entrées ont été enregistrées. « Mais au moins 2 500 personnes sont passées sur le salon, estime Laurent Ferré de la FRSEA Poitou-Charente, pour nous, le pari est réussi puisque nous espérions de 1 200 à 1 500 personnes ». D'après les enquêtes réalisées, au moins sept visiteurs sur dix étaient des éleveurs dont une très large majorité venait du bassin laitier du Centre-Ouest, même si des éleveurs venus de plus loin avaient aussi fait le déplacement.

L'organisation, loin de l'amateurisme et de l'à-peu-près, a permis aussi à ce qu'exposants et visiteurs se rencontrent et échangent sans contraintes. Les 69 exposants ont ainsi apprécié le vrai ciblage de ce salon qui permet d'être en phase avec les éleveurs de chèvres. Côté éleveur, on apprécie de se retrouver entre professionnel de la même filière.

Les fournisseurs de la filière caprine ont apprécié de se retrouver avec un public d'éleveurs spécialisés.
Les fournisseurs de la filière caprine ont apprécié de se retrouver avec un public d'éleveurs spécialisés. - © DH

On a ainsi plaisir à rencontrer ses conseillers ou ses fournisseurs qui ne privent pas pour arroser leurs meilleurs clients... Laiteries, fabricants d'aliments, organismes de conseils et d'appuis, banques, assurances, formations, bâtiments, matériel de traite et d'élevage, tracteur, génétique, soins et santé... Toutes les forces vives de la filière caprine étaient rassemblées à Niort.

Des animaux, des hommes et des machines

Du côté des animaux, on a pu admirer mercredi les 60 chèvres présentées par Caprigène, toutes issues d'insémination artificielle, avec un index combiné caprin (ICC) supérieur à 5 et des morphologies de mamelles particulièrement remarquables. Jeudi, le concours d'animaux a rassemblé Vendéens et amateurs de belles conformations autour des 68 chèvres en compétition (voir encadré).

Très impliqués dans ce salon, les Adasea du Poitou-Charentes avaient invité tous les candidats inscrits sur les répertoires départementaux à l'installation et de petites affiches listaient des exploitations caprines susceptibles d'être reprise. Une bonne idée qui se déclinait aussi dans une borne à petites annonces où les éleveurs pouvait afficher ce qu'ils vendaient ou ce qu'ils recherchaient.

Parmi les innovations présentes à Capr'Inov, on pouvait admirer le Lactocorder mis en avant par le contrôle laitier. A coté des constructeurs de bâtiments agricoles, la jeune entreprise Cobioco présentait son conteneur à cadavres, isolé par de la laine de mouton. Chevillot, premier fabricant de matériel d'identification, présentait, quant à lui, son système de boucle auriculaire électronique.

En se baladant dans les allées, on a pu remarquer les fabricants de matériel et notamment ceux de distributeur automatique où se concurrençaient les adeptes du chariot sur rail et ceux du sur roue. Parmi ces derniers, le Roll-Food autonome de Gabard repousse le fourrage à l'auge et distribue les concentrés, automatiquement guidé par un fil électrique encastré dans le béton. A contrario, Mechineau mettait plutôt en avant son distributeur piloté afin de pouvoir repérer immédiatement les chèvres qui ne se lèvent pas lors du passage de l'engin. Les fabricants Albouy et Geoffroy SA montraient, quant à eux, que les tapis roulants d'alimentation avaient toutes leurs places en Poitou-Charentes.

Le parc des expositions de Niort a accueilli plus de 2 200 visiteurs au cours des deux jours du salon.
Le parc des expositions de Niort a accueilli plus de 2 200 visiteurs au cours des deux jours du salon. - © DH

Pour compléter la visite, une dizaine de conférences faisaient le point sur l'actualité de la filière. Parmi elle, la chambre d'agriculture des Deux-Sèvres présentait le travail des groupes d'éleveurs. Ainsi, les éleveurs du groupe caprin du Mellois, comme celui du Niortais, se retrouvent régulièrement pour échanger sur leurs pratiques ou leurs gestions. Ces rencontres fréquentes chez l'un ou les autres des éleveurs permettent de mieux se connaître et ainsi de prendre du recul par rapport à sa propre situation.

A l'heure de l'inauguration officielle, Jean-Michel Lemetayer, président de la FNSEA et du Space de Rennes, ne pouvait que féliciter les organisateurs en rappelant que « l'heure est au salon professionnel par filière et ce salon montre la bonne santé de la votre ». « La filière caprine, qui sait se gérer sans prime ni quota, est la meilleure démonstration que l'on peut vivre de nos produits » rajoutait le président. Propos confirmés par Jacky Salingardes, président de la FNEC, pour qui Capr'Inov a montré que « la filière caprine n'est plus une filière marginale mais une filière autonome qui sait se gérer et créer des emplois ».

Face au succès du salon, une prochaine édition devrait avoir lieu aux alentours des même dates en 2008. « Un salon organisé tous les deux ans permet d'être en alternance avec Tech'Ovin, explique Laurent Ferré ; nous essaierons alors de faire venir les éleveurs du grand Sud-Est et il y aura, je pense, plus d'exposants, avec notamment les marchands de matériels fromagers ».

Bruno Frère de l'EARL Lait's go à Benet (85)
Bruno Frère de l'EARL Lait's go à Benet (85) - © DH

Belles mamelles aux concours caprins

Présenté par Bernard Poupin du contrôle laitier de la Vendée, le concours d'animaux a rassemblé une petite foule de passionnés. Les 34 chèvres alpines et 34 chèvres saanens en concours ont été départagées par un juge unique, Claude Pouzin, ancien pointeur pour Caprigène.

En race saanen, on a pu admirer le palmarès de Bruno Frère de l'EARL Lait's go à Benet (85). Ce passionné de concours est venu avec neuf de ses 140 chèvres et reparti avec 8 premiers prix sur les 12 du concours. Le prix d'ensemble est revenu à l'élevage de Gérard Caillaud de La Chapelle aux Lys (85).

En race alpine, l'élevage de René Ristord de Bouille Courdault, également en Vendée, a remporté 8 des 12 premiers prix. Le prix d'ensemble a été attribué à l'élevage de Fabienne Vandroux de Cussay (37).


Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

gege37 | 19 juin 2007 à 23:28:24

enfin une info sur le concours qui s est realisé a capr'inov fabienne Vandroux et moimeme en sommes heureux et pret a echanger et discuter sur ce lien . encore bravo a bruno Freres. nous esperons une belle revanche en 2008.

Monsieur OULD SAIDI | 14 juillet 2007 à 18:19:41

CHERCHE UN FOURNISSRUR EN 2LEVAGE CAPRIN DE RACE ALPINES ET MALTAISES documentation et factures pro-forma

le donge jean-luc | 11 septembre 2007 à 08:41:12

je souhaite mieux connaïtre le milieu des "petit ruminant"

» Voir l’intégralité des commentaires et réactions à cet article...

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Adhérez-vous à une coopérative ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui