La chèvre 23 octobre 2006 à 11h25 | Par Damien Hardy*

Alimentation des caprins - Le séchage du foin en grange se développe

Le séchage du foin en grange permet de s´affranchir des aléas climatiques et de disposer ainsi d´un aliment de qualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

De nombreux avantages


 Aliment de qualité
L´herbe séchée en grange est récoltée précocement au printemps, au meilleur stade de sa valeur alimentaire. L´herbe est ramassée à un taux de 45 à 70 % de matière sèche : le temps de séchage au champ est donc limité. L´herbe est moins abîmée et moins travaillée par les engins de fanage et les pertes de feuilles, surtout des légumineuses, sont réduites. Au final, ce foin est bien équilibré, riche en protéines, appétant et adapté à la physiologie des ruminants.

 Respect de l´environnement
Le foin séché ne rejette ni déchet plastique, ni jus et odeur, ce qui contribue à donner une bonne image des fermes et à améliorer le paysage. Les surfaces en herbe demandent moins d´intrants. L´allongement des rotations, l´utilisation d´outils légers, la présence d´un couvert végétal quasi-permanent et les travaux du sol moins fréquents contribuent à limiter les risques agronomiques.

 Amélioration des conditions de travail
Le temps de séchage au champ est limité et donc moins dépendant des conditions météorologiques. La distribution du fourrage l´hiver en intérieur est aussi très appréciée.

 Des systèmes autonomes
Avec un foin de meilleure qualité en matières azotées, la ration peut être complémentée avec des céréales produites sur l´exploitation.
Le système de séchage du foin en grange est bien adapté aux chèvres qui ne doivent recevoir que du foin de qualité. ©D. Hardy

Promouvoir le séchage en grange
Fin 2000, l´association Segrafo Ouest (Séchage en grange des fourrages) est née de la volonté d´éleveurs souhaitant échanger et partageant l´intérêt commun pour la technique du séchage en grange. Lieu d´échanges techniques et de conseils objectifs, l´association est ouverte aux éleveurs équipés ou souhaitant s´équiper d´une installation. Actuellement, elle rassemble 100 éleveurs de vaches laitières et de chèvres, répartis sur 14 départements de Bretagne, Pays de la Loire et Normandie.
Association d´éleveurs Segrafo - ZI du Sud-Est - 17, rue du Bas Village - CS 37 725 - 35515 Cesson Sévigné cedex. Tél. : 02 99 41 57 35.
segrafo.ouest@wanadoo.fr



*d´après Segrafo Ouest.

Acheter un numéro

Il est possible d'acheter les anciens numéros de la revue "La chèvre".
Contactez Laëtitia REGNIER du service abonnement :

pour vous assurer de la disponibilité du numéro demandé.
Une fois le numéro réservé, nous attendons une confirmation écrite avec règlement par chèque bancaire de la commande, avant d'envoyer par retour le(s) numéro(s) commandé(s) accompagné(s) d'une facture justificative. Les numéros sont vendus à la valeur faciale, port compris, lors de la parution de chacun d'entre eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La chèvre se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Est-il intéressant d’investir dans la génétique ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui